Alstom confirme ses lourdes pertes

 |  | 439 mots
En pleine tourmente financière, le groupe industriel Alstom n'a pas réservé de surprise en publiant des résultats annuels déjà à moitié dévoilés par son PDG, Patrick Kron. La perte de 1,38 milliard d'euros est effectivement très lourde. Il faut dire que le groupe a passé une provision de 1,3 milliard d'euros pour couvrir les problèmes de fonctionnement liés aux turbines à gaz GT24/GT26 fabriquées par le groupe et ceux des trains britanniques. Sur le précédent exercice, la perte nette était ressortie à 139 millions d'euros.Le chiffre d'affaires, de 21,4 milliards d'euros (-9% en un an), et les commandes, de 19,1 milliards d'euros (-16%), sont en ligne avec les prévisions faites par Alstom. Tandis que la perte opérationnelle de 434 millions d'euros s'explique les provisions exceptionnelles, liées à la fabrication de turbines défectueuses. Si l'on exclut ces provisions, le résultat est de 866 millions d'euros, ce qui correspond à une marge opérationnelle de 4,1%, contre 4% un an avant. Le cash-flow reste dans le rouge à hauteur de 265 millions d'euros, contre 1,151 milliard d'euros un an avant. Plus que les résultats, c'est la situation financière du groupe qui intéresse les analystes. Fin mars, l'endettement était encore de 4,9 milliards d'euros, un chiffre en baisse par rapport aux 5,3 milliards d'euros supportés un an avant. La réduction du fardeau financier s'explique par l'augmentation de capital effectuée en juillet 2002, compensée toutefois par le cash-flow négatif.Alstom n'a pas fixé d'objectifs chiffrés pour l'année en cours, mais il a confirmé ceux à long terme. Il table toujours sur une marge opérationnelle de 6% pour l'exercice 2005-2006 et sur une dette ramenée entre 2 et 2,5 milliards d'euros en mars 2005. Pour y parvenir, Alstom s'est fixé un plan prévoyant des cessions s'élevant à 3 milliards d'euros, dont la moitié a déjà été réalisée. Le groupe a dernièrement cédé son activité de turbines à Siemens pour 1,1 milliard d'euros, encaissant 950 millions d'euros net. Il a également vendu pour 138 millions d'euros de biens immobiliers en avril dernier, et a cédé pour 418 millions d'euros d'actifs divers tout au long de l'année, soit un montant total de 1,5 milliard d'euros.La question va porter maintenant sur l'avancement du reste du programme de cessions. Dans le communiqué, Alstom prévoit de vendre d'autres biens immobiliers "ces prochains mois". Mais l'opération la plus attendue reste la vente de son activité la plus rentable, Transmission et Distribution, qui pourrait lui rapporter jusqu'à 2 milliards d'euros. Les investisseurs attendent maintenant des précisions sur cette opération.A Paris, le titre gagne 25,98%, à 3,54 euros, en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :