KPN poursuit son redressement

 |  | 473 mots
Après deux années de lourdes pertes, KPN continue de redresser la barre. L'opérateur télécoms néerlandais a publié pour le premier trimestre de l'exercice 2003 des résultats légèrement supérieurs aux prévisions des analystes. Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) hors éléments exceptionnels est en effet ressorti en hausse de 28,5% à 1,208 milliard d'euros, alors que le marché attendait un résultat compris entre 1,117 et 1,195 milliard d'euros. Cette performance est à mettre sur le compte de l'amélioration de la division de communications fixes, dont les dépenses ont été drastiquement réduites. Le groupe a également bénéficié de la croissance des volumes dans sa branche mobile. Le chiffre d'affaires a augmenté de 12,5% à 3,67 milliards d'euros. Hors éléments exceptionnels, la progression est toutefois limitée à 2,5%, avec une stagnation des revenus provenant des communications fixes et une hausse de 4,4% de l'activité mobile.Ce sont donc surtout les éléments exceptionnels qui ont soutenu les résultats du groupe. Le bénéfice net a atteint 770 millions d'euros, contre une perte de 348 millions d'euros un an avant. KPN a enregistré un gain exceptionnel de 657 millions d'euros, dont 222 millions liés à la fin d'un contrat de roaming avec l'opérateur allemand MobilCom et 435 millions d'euros issu de la vente de son activité d'annuaire. Le produit exceptionnel du premier trimestre a permis à KPN de ramener sa dette à 11,17 milliards d'euros à la fin mars contre 12,35 milliards d'euros fin 2002.Pour 2003, KPN a maintenu ses prévisions tout en étant un peu plus optimiste en matière de revenus que lors de sa dernière publication de résultats en mars dernier. Il table toujours sur un résultat avant impôts (hors éléments exceptionnels) supérieur à un milliard d'euros, et sur une croissance d'au moins 5% de son Ebitda. Il compte ramener sa dette à environ 10 milliards d'euros et réaliser 1,5 milliard d'euros de dépenses d'investissements contre une précédente prévision de 1,6 à 1,8 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires de la branche mobile est attendu en hausse d'environ 10%, au dessus de la précédente fourchette (5 à 10%), tandis que les revenus de la division de communications fixes devraient croître de 0 à 2%. En dépit de ses ventes décevantes, KPN continue de croire en l'i-mode. "La croissance de l'i-mode a été moindre que ce que nous voulions mais nous allons effectuer un nouveau lancement et nous restons confiants dans notre objectif d'un million de clients à la fin de cette année", a déclaré le PDG du groupe, Ad Scheepbouwer, lors d'une conférence de presse. KPN mise également beaucoup sur le marché allemand où il est présent à travers E-Plus. Il attend huit millions de clients en fin d'année, soit une part de marché de 13%, contre 7,5 millions à ce jour. A Amsterdam, le titre KPN gagne 0,68% en fin de journée, à 5,93 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :