Le gouvernement crée un fonds pour le haut débit

 |   |  397  mots
100 millions d'euros. C'est la somme que le gouvernement a décidé d'allouer au fonds de soutien destiné au déploiement du haut débit. L'annonce a été faite à l'occasion du comité interministériel d'aménagement et de développement du territoire de ce jeudi (lire ci-contre). L'enveloppe devrait être obtenue sur intervention gouvernementale "à l'occasion de l'attribution de la réserve de performance des fonds européens". L'allocation de ce fonds doit permettre la réalisation de l'objectif affiché par le président de la République, à savoir "couvrir l'ensemble du territoire français en haut débit d'ici 2007", a rappelé le comité interministériel. D'autres initiatives visant à combler le fossé numérique ont déjà été annoncées pour répondre à cette ambition. L'an passé, le gouvernement avait pris des mesures permettant aux collectivités de devenir opérateurs. Il ne s'agissait pas pour elles de prendre la place de Wanadoo, par exemple, mais de pouvoir prendre le relais dans des zones à faible densité, et donc peu attractives pour des opérateurs refusant d'investir. Sans devenir opérateurs de services, la volonté était de donner la possiblité aux collectivités d'injecter des fonds, directement ou indirectement, dans des technologies du Web quelles qu'elles soient - BLR,Wi-Fi, hertzien, etc... Et ce afin d'encourager les opérateurs ou les fournisseurs d'accès Internet à proposer des offres dans les zones délaissées. Dans ce sens, l'Etat avait annoncé l'octroi d'un fonds de 4 millions d'euros seulement, le reste devant être investi par les collectivitées elles-mêmes.Les premières mesures en la matière avaient été annoncées lors du comité d'aménagement du territoire de juillet 2001. Sous le gouvernement Jospin, une enveloppe de 1,5 milliard d'euros sous forme de prêts bonifiés avait été débloquée afin d'aider les projets de déploiement des réseaux télécoms permettant l'accès au haut débit, tandis que la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) devait investir sur ses fonds propres 228 millions d'euros dans ce type de projets.Par ailleurs, le gouvernement a annoncé ce matin des mesures pour assurer "le désenclavement numérique des DOM avec le soutien à la réalisation d'un câble de télécommunication reliant la Guadeloupe et la Martinique à Porto-Rico", et la mise en place d'un "plan de déploiement des télécommunications en Guyane".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :