Ubi Soft bénéficie du succès de Splinter Cell

 |  | 382 mots
L'éditeur de jeux vidéo Ubi Soft aura bien terminé son exercice 2002-2003, clos le 31 mars dernier. Après avoir passé les deux premiers trimestres à subir la dégradation de son activité, Ubi Soft est parvenu à redresser son activité sur le second semestre, dépassant même de peu ses propres objectifs. Le chiffre d'affaires annuel est donc ressorti à 453 millions d'euros, en hausse de 23% sur un an et au-dessus de la fourchette de 430 à 450 millions pronostiquée fin décembre 2002 par le groupe. Celui-ci, qui réalise 81% de ses ventes entre octobre et fin mars, a vu son chiffre d'affaires croître de 15% au troisième trimestre à 190,5 millions d'euros, une période marquée par les fêtes de fin d'année. Sur le trimestre s'étalant entre le 1er janvier et le 31 mars, les ventes ont fait un bond de 98% à 179 millions d'euros. Ce résultat s'explique aussi par le fait qu'elles avaient été décevantes l'an passé à la même époque. Fideuram-Wargny qualifie quand même le trimestre "d'excellent".Surtout, Ubi Soft, qui suscitait les doutes des investisseurs en décembre dernier, a bénéficié du succès de trois nouveaux jeux, Splinter Cell, Rayman 3 et Raven Shield. Dans le communiqué publié mardi, Ubi Soft se félicite du succès de ces jeux et précise que les "5 titres majeurs de l'exercice ont totalisé plus de 7 millions d'unités contre 6 millions initialement attendus". Tom Clancy's Splinter Cell arrive d'ailleurs en pôle position avec 3,6 millions d'unités vendues, Tom Clancy's Ghost Recon est second (1,8 million de jeux distribués) et Rayman 3, écoulé à "plus d'un million" d'exemplaires, est troisième.L'année a également été marquée par la percée de la société sur le marché américain. Outre-Atlantique, le chiffre d'affaires a augmenté de 35% (et de 52% à taux constants) tandis qu'il a crû en Europe de 20%. Pour l'ensemble de l'exercice, Ubi Soft n'a pas renouvelé de prévisions en termes de résultats, alors qu'il tenait une conférence téléphonique, ce qui n'est pas du goût des investisseurs. Le groupe, qui publiera ses comptes le 26 juin prochain, prévoyait fin décembre un bénéfice opérationnel de 35 à 40 millions d'euros. A Paris, en fin de journée, le titre Ubi Soft recule de 2,71% à 16,49 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :