Belgacom sera introduit en Bourse

 |  | 341 mots
Lecture 2 min.
Belgacom est sur le point de rentrer dans le rang. Le gouvernement belge a annoncé qu'il était parvenu à un accord avec les autres actionnaires de l'opérateur historique pour définir un calendrier de mise sur le marché d'actions Belgacom. Celui-ci est le dernier opérateur européen d'importance à ne pas être coté sur les marchés financiers. Rappelons en effet que l'Etat belge avait été le seul Etat européen à faire le choix d'une ouverture du capital de son opérateur historique à des investisseurs privés, sans entrée en Bourse. Le capital de Belgacom est aujourd'hui détenu à 50% plus une action par Bruxelles, le reste étant réparti entre l'américain SBC, Singapore Telecommunications et le danois TDC. Les négociations entre le ministre des Entreprises publiques Johan van de Lanotte et les autres actionnaires, notamment SBC, ont été pour le moins rudes. Mercredi soir, le gouvernement indiquait qu'aucun accord n'avait encore été trouvé. Depuis le mois de mars, le nouveau gouvernement libéral-socialiste belge avait fait part de sa volonté de coter Belgacom, répondant ainsi à la volonté de SBC et de Singapore Telecom de se désengager.Mais l'opération n'était pas sans poser de problèmes. Il apparaissait en effet que le marché n'était pas prêt à absorber en une seule opération 50% du capital de Belgacom et Johan van de Lamotte tenait à ce que le fonds de pension du groupe soit assuré. Hier, il avait fait monter la pression en indiquant qu'il refuserait une cession des parts de SBC, Singapore Telecom et TDC à un autre groupe industriel. "Cela signifierait le début d'une prise de contrôle par un groupe étranger et nous ne voulons pas vendre Belgacom à un groupe étranger", a tonné le ministre. Finalement, un accord a donc été trouvé sans que le détail de celui-ci soit précisé. Le communiqué du gouvernement se contente d'indiquer que le processus de mise sur le marché des 50% moins une action de l'opérateur devrait "se terminer dans le courant de l'année 2004".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :