Philips confirme ses objectifs en dépit des difficultés conjoncturelles

Après une vaste restructuration qui a permis au groupe de se remettre à flot, Philips ne compte pas se laisser à nouveau enfoncer par la conjoncture. C'est en tout cas le message que devait délivrer le PDG du groupe Gerard Kleisterlee mercredi, lors d'une conférence organisée à Barcelone par CSFB. Certes, le patron du groupe électronique admet que la faiblesse du dollar et le ralentissement de la demande augmentent la pression sur les revenus, en particulier dans les domaines de l'électronique grand public et des semi-conducteurs, deux secteurs dans lesquels le groupe a déjà rencontré beaucoup de difficultés. Mais malgré la dégradation des conditions économiques, Philips compte bien atteindre ses objectifs annuels. Gerard Kleisterlee a affirmé dans un communiqué que Philips comptait bien atteindre la rentabilité dans sa division Semi-Conducteurs maintes fois restructurée, et voir revenir dans le vert les activités américaines de son pôle d'électronique grand public. Deux objectifs prévus pour le quatrième trimestre 2003. Au premier trimestre, la branche semi-conducteurs subissait encore une perte de 178 millions d'euros, contre 108 millions d'euros un an avant. La division grand public est dans le vert à hauteur de 73 millions d'euros. Gerard Kleisterlee a également précisé qu'il tablait sur une marge avant interêts, impôts et amortissements de 14% en 2004 pour son activité de systèmes médicaux.Autre pilier sur lequel compte Philips : la baisse des coûts. La restructuration menée ces dernières années devrait générer une économie d'1 milliard d'euros en 2003. Toutefois, le groupe n'exclut pas de nouvelles mesures d'adaptation des effectifs, si la situation le nécessite, bien qu'aucun plan social ne soit actuellement prévu. A Amsterdam, le discours de Gerard Kleisterlee ne convainc pas vraiment les investisseurs. Le titre Philips recule de 2,70% à 14,75 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.