Bénéfices record pour Citigroup

Beau fixe sur tous les métiers et toutes les zones d'activité: Citigroup, la plus grosse banque mondiale, a annoncé ce jeudi des résultats record au titre de son premier trimestre 2004. Le bénéfice net, qui s'est élevé à 5,27 milliards de dollars, a enregistré une progression de 29% sur un an, et a dépassé les attentes.Comme ses consoeurs de Wall Street, la banque américaine a donc commencé l'année très fort. Le groupe affiche un bénéfice par action de 1,01 dollar, ramené à 98 cents hors éléments exceptionnels. Les analystes du consensus First Call n'attendaient que 94 cents hors exceptionnels.Le groupe bancaire a profité d'un fort développement de son activité dans tous les domaines, avec une croissance à deux chiffres de tous les métiers et de toutes les régions, souligne Citigroup dans son communiqué. "La performance record de Citigroup au premier trimestre démontre notre capacité unique de capitaliser sur la reprise de l'économie mondiale qui se poursuit", a notamment affirmé son PDG Charles Prince. Les efforts consentis par Citigroup pour améliorer sa rentabilité en maîtrisant les coûts se traduisent de façon spectaculaire par le taux d'augmentation beaucoup plus rapide de ses bénéfices que de son activité. Ainsi, la banque de détail a enregistré une hausse de 21% de son bénéfice à 2,57 milliards de dollars, tandis que son chiffre d'affaires progressait de 18%. La division grandes entreprises et banque d'investissement a vu son bénéfice croître de 22%, tandis que le chiffre d'affaires ne progressait que de 8% à 5,47 milliards de dollars. En plein développement, la division clientèle privée a vu son activité bondir de 30%. Mais les bénéfices ont fait mieux encore, avec un taux de croissance de 55%. Quant à la gestion de fonds, elle a vu son résultat progresser de 22%, contre 19% pour son chiffre d'affaires. Très présent à l'international, enfin, Citigroup, qui est actif dans une centaine de pays, a enregistré sur cette activité un bénéfice de 1,61 milliard de dollars, en progression de 32%. L'accroissement des profits a été particulièrement spectaculaire en Asie (+49%) et en Amérique latine (+36%). En Europe, Afrique et Moyen-Orient, la hausse a été de 24%, le Japon n'ayant bénéficié "que" d'une croissance de 14%.Citigroup, qui s'est concentré ces derniers temps sur son développement interne, a fait savoir à plusieurs reprises qu'il n'excluait pas des acquisitions dans ses différents métiers, aux Etats-Unis et dans le reste du monde. Les résultats affichés par le groupe montrent qu'il en a les moyens...Sur le marché américain, le titre se replie malgré tout de 2,14%, à 49,86 dollars, en fin de matinée.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.