Nouveau plan de restructuration pour Schering AG

Le groupe pharmaceutique allemand Schering AG poursuit sa restructuration afin d'accroître sa rentabilité. Le patron de la société, Hubertus Erlen, vient ainsi d'annoncer un plan de licenciement touchant 900 personnes d'ici à 2006. Celui-ci vient s'ajouter à une réduction des effectifs déjà programmée concernant 1.100 personnes. Au total, le groupe réduira de 7,5% sa masse salariale d'ici à 2006. Le coût total de la restructuration du groupe est estimé par Schering à 70 millions d'euros.Alors qu'il avait dû revoir sa stratégie à la suite de deux avertissements sur ses résultats l'an dernier, le groupe souhaite désormais réaliser une réduction de coûts de 200 millions d'euros dans les domaines de la production, de la gestion et de la recherche. Il prévoit un niveau de ventes total de 5,8 milliards d'euros pour 2006, et confirme son objectif de marge opérationnelle de 18% la même année. Schering AG va entreprendre par ailleurs une vaste réorganisation de ses activités. Alors que le marché pressent que le groupe pharmaceutique se séparera à terme de son activité de dermatologie, Schering AG envisage de créer une nouvelle société indépendante rassemblant ce métier, en vue d'un éventuel rapprochement avec d'autres acteurs du secteur. Cette activité, qui emploie plus de 600 personnes, a enregistré un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros en 2003. Considérée comme "non stratégique", elle pourrait être cédée pour un montant compris entre 400 et 500 millions d'euros. En revanche, Schering AG prévoit de se lancer dans le domaine de l'oncologie (traitement contre les cancers).Mardi, à la clôture, l'action gagnait 0,44%, à 45,67 euros. Lundi en fin de journée, elle avait enregistré une forte chute de 1,2%, dans des volumes importants.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.