Le CAC 40 termine en baisse de 0,63% à 3.732,99 points

Les principales Bourses européennes terminent la séance en baisse plus ou moins prononcée. Les investisseurs restent prudents avant la décision monétaire de la Fed. La Réserve fédérale devrait relever ses taux d'un quart de point pour les porter à 1,25%. Mais les opérateurs s'intéresseront surtout au communiqué de la Banque centrale afin d'y déceler des indications sur le calendrier et l'ampleur de ses prochaines interventions. Ils seront fixés à 20h15.En attendant, les investisseurs ont été surpris à 16 heures par le recul de l'indice PMI de Chigago. Il est ressorti à 56,4 en juin alors que les analystes tablaient sur un repli plus limité à 66.A la clôture, le CAC 40 cède 0,63% à 3.732 points, au plus bas du jour, dans un volume d'affaires de 3,85 milliards d'euros. A Londres, le Footsie baisse de 1,07% à 4.464 points et, à Francfort, le Dax concède 0,42% à 4.052 points.Sur le Nymex, le brut léger américain livraison août est stable à 35,76 dollars le baril tout en se maintenant au-dessous du seuil des 36 dollars. Sur le marché des changes, le billet vert cède du terrain à 1,2161 pour 1 euro, contre 1,2080 hier soir à New York.Concernant l'économie européenne, le chômage a augmenté en France le mois dernier alors que le moral des ménages reste bas. La croissance du PIB britannique été révisée en hausse de 0,6% à 0,7% au premier trimestre, et de 3% à 3,4% sur un an. Pour ce qui est de la zone euro, le taux d'inflation annuel s'est légèrement contracté de 0,1 point à 2,4% sur un an en juin alors que l'indice du climat des affaires s'est légèrement amélioré.Plus forte hausse du CAC 40, STMicroelectronics gagne 2,44% à 18,03 euros. Le groupe franco-italien a confirmé être en discussions avec le sud-coréen Hynix Semiconductor en vue de la création d'une coentreprise. En mars dernier, Hynix avait révélé l'existence de discussions entre les deux groupes sur la construction commune d'une usine en Chine. Nokia prend 1,73% à 11,79 euros. Le Finlandais a annoncé son intention de se retirer de la Bourse de Paris au mois d'octobre, en raison de la faible liquidité de son titre. Nokia s'est déjà retiré du London Stock Exchange en novembre dernier.France Télécom cède en revanche 0,97% à 21,42 euros. Bruxelles pourrait demander le remboursement de centaines de millions d'euros à l'opérateur qui a bénéficié, entre 1994 et 2003 d'un régime dérogatoire de taxe professionnelle, rapporte le Financial Times. La Commission européenne devrait prendre une décision avant les vacances d'été, ajoute le quotidien. Accor concède 0,32% à 34,69 euros. Le groupe hôtelier pourrait renforcer sa participation dans le capital de l'italien CIT (Compagnia Italiana Turismo) dont il détient 10%, écrit Les Echos. La famille Gandolfi a mandaté la banque Lazard pour céder l'essentiel de sa participation de 37% dans CIT, ajoute le quotidien.Vinci progresse de 1,78% à 82,8 euros tandis qu'Autoroutes du Sud de la France cède 0,24% à 32,64. Les deux groupes ont signé un accord portant notamment sur une coopération dans les appels d'offres, à l'étranger, de concession et d'exploitation routière. Cette coopération concerne également la mise en oeuvre de services et produits communs comme les moyens de paiement et d'information, ainsi que le développement en France d'aires de stationnement pour les poids-lourds.Air France s'apprécie de 1,74% à 14,01 euros, toujours portée par la récente correction des cours du brut, ainsi que par l'annonce d'une progression de près de 20% du trafic aérien mondial sur les cinq premiers mois de l'année.Essilor grappille 0,75% à 53,65 euros. Le spécialiste de l'optique ophtalmique a annoncé l'acquisition de l'italien LTL et de l'américain Tri Supreme sans donner d'indication financière. LTL a réalisé un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros en 2003, tandis que Tri Supreme dégageait 14 millions de dollars de facturations.Plus forte baisse du SRD, Clarins recule de 1,57% à 53,45 euros. Le groupe de cosmétique a annoncé que son accord de distribution avec l'américain Procter & Gamble, qui portait sur la distribution des parfums Hugo Boss, Giorgio, Lacoste et Valentino aux Etats-Unis, prendra fin le 31 décembre 2005 après six ans de collaboration.A l'inverse, Euro Disney s'octroie 5,26% à 4 centimes. Le groupe de loisirs a annoncé que le protocole d'accord signé avec ses principaux créanciers prévoit notamment une augmentation de capital de 250 millions d'euros. Une ligne de crédit de 150 millions d'euros, accordée par Disney, doit par ailleurs être contresignée par la totalité des prêteurs d'ici la fin juillet. Johan Deschamps Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.