Début décevant pour la cotation de Snecma

La première cotation du titre du motoriste, qui est intervenue aujourd'hui à midi, s'est établie à 15,70 euros, c'est à dire au niveau du prix payé par les institutionnels. Ce qui traduit le succès tout relatif de cette introduction. Le manque d'enthousiasme du marché s'est d'ailleurs confirmé par la suite. Certes, l'action a progressé un moment, montant jusqu'à 15,99 euros. Mais elle est très vite retombée, passant un moment nettement en dessous de son prix d'introduction de 15,60 euros (le prix payé par les particuliers) pour tomber jusqu'à 15,51 euros. L'action a finalement terminé la séance à 15,70 euros, soit au même niveau que lors de sa première cotation.Cette méfiance des marchés reflète celle qui a prévalu lors du placement des titres. Sans doute 800.000 particuliers ont-ils souscrit à l'offre. Mais globalement, les investisseurs se sont montrés prudents. Et il semble bien que les conditions de marché dans le secteur de l'aéronautique, qui sont loin d'être optimales actuellement en raison de la forte hausse du prix du pétrole et des risques liés aux attentats, ont eu un impact négatif sur la souscription du titre. Le prix d'introduction a d'ailleurs été fixé dans le bas de la fourchette envisagée, qui était de 15,45 à 17,20 euros. Cette fourchette avait elle-même déjà été corrigée à la baisse par le ministère de l'Economie début juin, par rapport à la fourchette initiale de 15 à 20 euros. La valorisation globale de Snecma est ainsi de 4,2 milliards d'euros. L'Etat, pour sa part, empoche donc 1,45 milliard d'euros pour les 35% du capital de la société mis sur le marché. Au mois de mai, Bercy espérait encore encaisser entre 1,6 et 2 milliards d'euros avec cette opération.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.