Nouvelle alerte sur Alstom

Même si Alstom se défend d'avoir apporté la moindre modification à ses prévisions de résultats, la publication du rapport annuel d'Alstom hier sur son site Internet prend de véritables allures d'alerte sur résultats. En tout cas, c'est ainsi que marché semble interpréter le fait que le groupe indique sans langue de bois qu'il risque de ne pas être en mesure de redresser la barre : "L'amélioration de nos résultats, de nos flux de trésorerie et de notre situation financière en général dépend de notre capacité à restaurer notre niveau de commandes, ce que nous pourrions ne pas arriver à réaliser", indique ainsi le groupe. La société en grandes difficultés va même plus loin. Elle précise en effet que même si ses commandes arrivaient à progresser "relativement vite", son chiffre d'affaires et son résultat pour les années à venir "pourraient être moins élevés que les années précédentes". Et pour clore le chapitre des mauvaises surprises, Alstom ajoute que si le niveau de commandes ne redécollait pas durablement, la société prendrait alors de nouvelles mesures de restructuration, afin de pouvoir envisager d'atteindre "des niveaux de marge opérationnelle acceptables". Ces mesures impliqueraient nécessairement des charges supplémentaires pour l'industriel, dont l'effet serait très négatif sur les résultats, le bilan, et l'avenir même d'Alstom.Ces éléments viennent donc assombrir encore un peu plus l'avenir du groupe, qui reste dans l'expectative du verdict final de Bruxelles, attendu au plus tard pour le 7 juillet. A cette date, la Commission européenne autorisera, ou non, le plan de sauvetage du groupe qui comprend l'entrée de l'Etat dans son capital. Une mesure vitale pour la société.Pour l'heure, à la lecture du rapport annuel alarmiste du groupe, le marché a littéralement paniqué. Le titre s'est effondré ainsi de plus de 12% en matinée, l'action tombant à son plus bas historique, à 0,66 euro. Elle s'est légèrement reprise dans la journée, pour terminer à 0,73 euro, en chute de 2,67%. Il est vrai qu'entre-temps, le groupe a réagi à cette chute avec un communiqué dans lequel il "confirme que l'information dans la section 'facteurs de risques' (du rapport annuel, NDLR) ne constitue pas un changement de ses prévisions et perspectives. Le groupe réitère ses objectifs annoncés précédemment, à savoir une marge opérationnelle de 6% et un cash flow libre positif en 2005/06".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.