bioMérieux s'introduit en Bourse le 7 juillet

La vague d'introductions se poursuit. Aujourd'hui, c'est au tour du spécialiste du diagnostic médical in vitro de lancer le processus de son entrée en Bourse. Cette introduction correspond au désengagement du groupe Wendel Investissement du capital de la société bioMérieux. En effet, le holding de participations présidé par Ernest-Antoine Seillière détient aujourd'hui 29,5% du capital du groupe, après cession de 5% à des investisseurs institutionnels, constitués par la Banque de Vizille, CIC Lyonnaise de Participations et APICIL Prévoyance. Wendel a choisi d'en mettre 25,62% sur le Premier marché, dans un premier temps.L'introduction, dont le prix est fixé dans une fourchette comprise entre 26,90 et 31,25 euros, se fera sous la forme d'un placement institutionnel. Celui-ci doit débuter aujourd'hui et prendre fin le 6 juillet. Date à laquelle le prix d'introduction définitif sera fixé. La cotation sur le Premier marché d'Euronext Paris devrait alors débuter le lendemain.Au terme du placement des titres, compte-tenu de l'option de surallocation de 15%, Wendel Investissement sortira totalement du capital.Pour l'heure, la fourchette de prix retenue valorise la société à un montant compris entre 1,045 et 1,215 milliard d'euros. Ce qui semble assez prudent, alors que les banques estiment sa valeur intrinsèque entre 1,3 et 1,5 milliard d'euros.La question du bon "timing" pour l'introduction peut donc être posée, alors que la récente introduction de Snecma a été assez décevante et que celle de la société de biotechnologie IDM a été reportée en raison d'un contexte de marché trop défavorable.Chez Wendel Investissement, on assure au contraire que le moment est bien choisi: "cette introduction s'est faite d'un commun accord avec Wendel Investissement et Biomérieux", indique un porte-parole de Wendel Investissement, qui ajoute que le holding est le partenaire de la société depuis quinze ans, et que le désengagement avait été évoqué depuis près de deux ans. "bioMérieux a une activité stable, qui n'est pas comparable à celle de la biotechnologie", ajoute-t-on chez Wendel Investissement, en réponse aux difficultés actuelles du marché de la biotechnologie.De son côté, bioMérieux affirme sa bonne santé. Le groupe, qui emploi 5.300 personnes, a enregistré un chiffre d'affaires de 915 millions d'euros et un bénéfice net de 55,1 millions en 2003. Il prévoit une croissance de 10% de son résultat net sur la période 2004-2006. En outre, il se fixe comme objectif de voir son chiffre d'affaires progresser 1,5 fois plus vite que le marché. Celui-ci devrait par ailleurs croître de 4 à 5% sur l'année.En Bourse, le titre Wendel Investissement a réagi négativement à cette nouvelle. Il a terminé la séance en repli de 1,14%, à 40,90 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.