Morgan Stanley et Goldman Sachs en grande forme

Les banques américaines gardent le sourire. Alors que Lehman Brothers avait déjà annoncé le 15 juin d'excellents résultats au titre de son deuxième trimestre 2004, Morgan Stanley et Goldman Sachs reprennent le flambeau aujourd'hui. Les deux banques d'affaires américaines ont en effet publié des résultats trimestriels (à fin mai) en forte hausse. Ainsi, Morgan Stanley a enregistré une progression de son chiffre d'affaires de 32%, à 6,7 milliards de dollars, au titre de son deuxième trimestre 2004, en comparaison avec le deuxième trimestre de l'année précédente. La banque a également publié un résultat net en hausse de 104% par rapport à l'année dernière, à 1,2 milliard de dollars. "Tous nos métiers se sont très bien comportés, et en particulier le secteur des transactions institutionnelles", a commenté Philip J. Purcell, le PDG de la banque d'affaires. Cette activité, qui comprend les fusions et acquisitions, a littéralement bondi de 184% d'une année sur l'autre, pour enregistrer au deuxième trimestre un bénéfice avant impôts de 1,134 milliard de dollars.Au total, pour les six premiers mois de l'exercice 2004, Morgan Stanley a enregistré un résultat net de 2,449 milliards de dollars, en progression de 63% par rapport au premier semestre 2003.De son côté, Goldman Sachs n'est pas en reste. La banque new-yorkaise a également publié aujourd'hui des résultats plus que satisfaisants concernant le deuxième trimestre 2004. Elle a ainsi enregistré un bénéfice net de 1,187 milliard de dollars, en progression de 71% par rapport au deuxième trimestre 2003. Même si, par rapport au premier trimestre 2004, le résultat net recule légèrement, de 8%, Goldman Sachs s'est félicité de ces chiffres. Et le groupe affiche sa confiance: "nous restons très optimistes à l'égard de l'environnement de marché pour les mois à venir. Toutefois, nous restons attentifs aux effets sur les marchés de la reprise des taux d'intérêts, et des incertitudes géopolitiques", a déclaré par voie de communiqué le PDG de Goldman Sachs, Henry M. Paulson. Pour l'heure, Goldman Sachs se targue toutefois d'avoir enregistré sa deuxième meilleure performance historique en termes de bénéfices trimestriels.Toutefois, les investisseurs américains sont restés de marbre face à ces annonces. A mi-séance, sur le Nyse, Morgan Stanley accusait un repli de 0,21% à 51,14 dollars. Goldman Sachs affichait pour sa part une légère hausse de 0,60%, à 89,32 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.