Total plombe le CAC 40

Mauvaise après-midi à la Bourse de Paris. Relativement résistant jusque là, le CAC 40 s'est lentement mais sûrement enfoncé, emporté par le recul des marchés américains (-0,45% pour le Dow Jones, -0,19% pour le Nasdaq) et par la chute de 1,9% de Total. Le contrat Nymex août sur le brut léger américain perd 5 cents à 37,73 dollars. Mais le durcissement de la grève en Norvège et l'arrêt des chargements sur un terminal irakien pourraient inverser la tendance. A Londres, le Footsie perd 0,75% à 4.468 points et, à Francfort, le Dax recule de 1,53% à 3.928 points. Sur le marché des changes, le dollar se reprend légèrement à 1,2084 pour 1 euro, contre 1,2110 hier soir à New York.Du côté de l'économie, aucun indicateur américain aujourd'hui. En Europe, l'Ifo a relevé sa prévision de croissance économique pour l'Allemagne en 2004. L'institut de recherche table sur une amélioration de 1,7% du produit intérieur brut, 0,2 point de plus qu'auparavant. Toutefois, les économistes insistent sur la persistance des problèmes structurels du pays. Toujours en Allemagne, l'indice ZEW de confiance des investisseurs a rebondi à 47,4 en juin alors que les analystes espéraient une reprise nettement plus marquée. Enfin, la consommation des ménages français s'est contractée de 0,2% en mai, après une progression de 1,8% en avril. Sur un an, la consommation affiche une croissance de 4,8%.Outre la baisse de Total, Peugeot pèse également sur l'indice. Le titre plie de 1,60% à 45 euros. Le groupe estime que le projet du gouvernement de taxer les véhicules les plus polluants, notamment diesel, pourrait déstabiliser le marché automobile. Renault cède pour sa part 1,06% à 60,85 euros.France Télécom baisse de 1,17% à 20,24 euros. L'opérateur a annoncé ce matin que 30% à 43% du capital des Pages Jaunes seront mis en Bourse à un prix compris entre 12,90 et 14,90 euros par action. Le prix du placement réservé aux investisseurs institutionnels sera compris entre 13,20 et 15,20 euros par action. Les particuliers pourront réserver leurs titres à partir du 22 juin. L'offre à prix ouvert débutera le 5 juillet pour s'achever le lendemain, date de la fixation du prix. Enfin, la première cotation devrait intervenir le 8 juillet. Equant gagne 1,21% à 5,85 euros, la mise en Bourse des Pages Jaunes ayant ravivé la rumeur d'un rachat des minoritaires de la filiale de l'opérateur.EADS progresse de 1,40% à 21,75 euros après l'annonce d'une commande d'un Airbus A319 par la compagnie italienne Eurofly et ce malgré la menace de l'annulation par la Royal Air Force d'un projet de 19,7 milliards d'euros concernant des ravitailleurs en vol. Les responsables des achats militaires britanniques jugent les propositions du groupe d'aéronautique "inabordables" et en-deçà des exigences, rapporte le Financial Times. En janvier, EADS, avait battu son rival Boeing dans l'obtention d'un contrat pour la construction d'une nouvelle flotte de ravitailleurs pour la RAF.En tête du SRD, Ingenico progresse de 3,79% à 15,07 euros. Le groupe Bolloré a annoncé détenir, via sa filiale la Financière du Loch, 10,15% du capital du spécialiste des terminaux de paiement. Business Objects s'adjuge 2,63% à 17,56 euros. Le président d'Oracle a révélé à la justice américaine qu'avant de lancer son offre sur PeopleSoft, le géant du logiciel avait envisagé d'acquérir d'autres éditeurs, dont Business Objects.Alstom recule de 1,39% à 71 centimes d'euro. UBS a abaissé son objectif de cours sur le titre de 1 euro à 60 centimes. Plusieurs responsables de la Commission européenne veulent n'accorder au groupe que deux ans pour trouver des partenaires industriels, au lieu des quatre souhaités par Bruxelles et Paris dans le cadre du plan de restructuration. Le plan de sauvetage devrait être approuvé par la Commission européenne le 7 juillet.Enfin, Rhodia prend 0,99% à 1,02 euro. Le groupe de chimie a annoncé la finalisation de la cession de son activité européenne de phosphates de spécialités, annoncée en avril, à Thermphos International. Le montant de l'opération n'a pas été révélé.Olivier Pinaud Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.