Le CAC 40 confirme sa bonne orientation

Deuxième séance de hausse pour la Bourse de Paris. Même s'il a légèrement ralenti la cadence dans l'après-midi en raison de la petite forme des marchés américains, des statistiques mi-figue, mi-raisin et du double attentat en Turquie, à quelques jours de la visite de George W. Bush, le CAC 40 s'est bien tenu. Il gagne 0,96% à 3.755,75 points dans un volume d'affaires de 3,3 milliards d'euros. A New York, le Dow Jones cède 0,01% à 10.478 points mais le Nasdaq monte de 0,48% à 2.030 points. A Londres, le Footsie prend 0,37% à 4.503 points. A Francfort, le Dax progresse de 1,57% à 4.007 points. Sur le marché des changes, le dollar est affaibli par les attentats en Irak et en Turquie. Il revient à 1,2162 pour 1 euro, contre 1,2086 hier soir. Sur le Nymex, le contrat août sur le brut léger américain repart à la hausse à 37,85 dollars le baril après les attentats.Du côté de l'économie, les inscriptions au chômage ont augmenté de 13.000 à 349.000 la semaine dernière, alors que les opérateurs tablaient sur une hausse limitée à 340.000. Les commandes de biens durables ont quant à elle surpris en reculant de 1,6% en mai après une baisse de 3,2% en avril. Dernière statistique américaine de la journée, les ventes de logements neufs. Il s'agit d'un record, avec une hausse de 14,8% en mai. En Europe, l'Insee a annoncé tabler sur une croissance de 2,3% du PIB de la France cette année, supérieure à celle de la zone euro (+1,8%), et à l'hypothèse de 1,7% initialement retenue par le gouvernement pour élaborer son budget. L'inflation allemande devrait avoir diminué en juin si l'on en croit les données publiées par trois des six principaux Länder, reflétant toutes une baisse des prix grâce à la décrue des cours du pétrole.Pour la deuxième séance consécutive, Alcatel termine en tête du CAC 40 avec un gain de 4,67% à 12,54 euros. Le titre continue de bénéficier du projet de l'américain SBC Communications d'investir 4 à 6 milliards de dollars dans un réseau de fibres optiques. La part du français dans ce projet pourrait atteindre 1 à 1,5 milliard de dollars. Les valeurs technologiques ont d'ailleurs passé une belle séance. Sur le SRD, Soitec monte de 7,31% à 4,55 euros. Dassault Systèmes gagne 4,18% à 38,14 euros. Business Objects avance encore de 2,87% à 18,27 euros, dopé par les bons résultats de son concurrent canadien Cognos.Publicis s'apprécie de 3,32% à 24,59 euros alors que SG Securities est passé de "conserver" à "achat" sur le titre avec une valeur d'équilibre de 28,90 euros. Cegid bondit de 10% à 25,30 euros. Le groupe a signé un accord en vue du rachat de son concurrent CCMX, actuellement détenu par les fonds Apax Partners et Eurazeo. Cette acquisition, qui devrait permettre à Cegid de devenir le numéro un des progiciels de gestion, est bien perçue par les courtiers.Arcelor progresse de 2,68% à 13,77 euros à l'image de l'ensemble du secteur en Europe. L'anglo-néerlandais Corus, le numéro trois européen, a annoncé avoir dégagé un bénéfice opérationnel au premier semestre et indiqué qu'il anticipait une poursuite de cette amélioration grâce à la demande chinoise.EADS avance encore de 2,55% à 22,94 euros, portant sa progression sur la semaine à plus de 8%. Exane BNP Paribas a relevé son opinion sur le titre de "neutre" à "surperformance" et relevé son objectif de cours de 19 à 27 euros. Thales prend 1,41% à 30,83 euros. Le groupe de défense français a été préselectionné par les principaux responsables britanniques des achats en matière de défense pour la construction de drones de reconnaissance aérienne, écrit le Financial Times. La décision définitive devrait avoir lieu en juillet.Les constructeurs automobiles sont également bien orientés, alors que BMW a annoncé tabler sur une croissance d'au moins 13% de ses ventes mondiales en juin. Peugeot monte de 1,21% à 45,90 euros et Renault s'octroie 2,05% à 62,25 euros.Enfin, Boiron et son concurrent Laboratoires Dolisos sont suspendus de cotation dans l'attente d'un communiqué. Une coïncidence qui pourrait annoncer un rapprochement entre les deux groupes, hypothèse régulièrement évoquée sur le marché.Olivier PinaudCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.