Le CAC 40 concède 0,4% à la veille de l'intervention de la Fed

Les marchés européens en baisse depuis le début de la séance, ont sensiblement réduit leurs pertes après la publication à 16 heures de l'indice de confiance des consommateurs américains. Celui-ci a bondi à 101,9 en juin, alors que les analystes anticipaient une progression plus modeste à 95.Les investisseurs limitent toutefois leurs interventions à la veille de la décision de la Fed en matière de taux. Les marchés parient sur une hausse d'un quart de point du loyer de l'argent aux Etats-Unis, qui donnerait le coup d'envoi à un cycle de relèvement des taux mesuré et progressif.A la clôture, le CAC 40 perd 0,4% à 3.756 points dans un volume d'affaires de 4,14 milliards d'euros échangés sur l'indice, gonflé par plusieurs applications. A Londres, le Footsie cède 0,20% à 4.509 points et, à Francfort, le Dax gagne 0,01% à 4.069 points. Sur le marché des changes, le dollar se reprend à 1,2110 pour 1 euro, contre 1,2182 hier soir. Sur le Nymex, le contrat août sur le brut léger américain se négocie à 36,02 dollars le baril après avoir touché un plus bas de plus de deux mois à 35,65 dans la matinée. Le transfert de souveraineté à l'Irak laisse espérer l'arrêt des sabotages tout en permettant une reprise des exportations. France Télécom s'adjuge 1,79% à 21,63 euros. L'opérateur a annoncé ce matin le lancement d'une offre publique de retrait, suivie d'un retrait obligatoire, sur Wanadoo au prix de 8,86 euros par action. L'opération se traduira par une sortie de cash de 567 millions d'euros.EADS gagne 0,87% à 23,10 euros. ING est passé de "conserver" à "achat" sur la valeur et porté son objectif de cours de 20 à 26 euros, l'intermédiaire se plaçant dans la perspective de livraisons d'avions plus nombreuses que prévu au cours des trois prochaines années. Par ailleurs, EADS et Lufthansa envisagent de participer à un appel d'offres de l'OTAN concernant le transport aérien et pourraient former une coentreprise à cette fin, a annoncé la compagnie aérienne allemande.Casino termine finalement inchangé à 73,3 euros. Le groupe de distribution s'apprête à lancer un emprunt obligataire de 400 à 500 millions d'euros, indique-t-on sur le marché.Veolia concède de 0,43% à 23,31 euros. Connex, la division transports du groupe, a annoncé un contrat de 55 millions d'euros sur cinq ans aux Etats-Unis.Les constructeurs automobiles reculent après l'annonce par General Motors de ventes plus faibles que prévu en juin aux Etats-Unis. Peugeot perd 0,07% à 45,65 euros et Renault 0,79% à 62,95. La marque au losange a annoncé la création d'une société commune avec le troisième constructeur automobile chinois Dongfeng Motor Company qui lui permettra de produire 300.000 véhicules par an dans ce pays.Arcelor prend 0,15% à 13,73 euros. Le groupe envisage de lever 1,17 milliard d'euros par le biais d'une émission d'actions à bons de souscription. Les actions nouvelles seront émises au prix unitaire de 11 euros. Le sidérurgiste avait annoncé hier que sa montée à 61,7% dans le brésilien serait financée par à une augmentation de capital.Capgemini grappille 1,82% à 32,97 euros alors que Deutsche Bank a relevé son opinion de "conserver" à "achat" sur le titre, et porté son objectif de cours de 32 à 39 euros.Air Liquide perd 0,94% à 136,6 euros. Le spécialiste des gaz industriels a signé un contrat de 15 ans pour fournir une usine d'acier en construction en Chine. Le montant du contrat n'a pas été précisé. Le groupe a par ailleurs annoncé la cession pour 155 millions de dollars de certains actifs de Messer Griesheim aux Etats-Unis, conformément aux engagements conclus avec les autorités américaines de la concurrence en avril.Alstom avance de 3,37% à 92 centimes. Son président Patrick Kron a déclaré sur BFM qu'il espère boucler le plan de sauvetage avant fin juillet ou début août.Euro Disney progresse de 8,57% à 38 centimes. Le groupe de loisirs aurait obtenu l'accord du nombre requis de prêteurs pour la prolongation du moratoire imposé à certaines échéances financières, rapporte Les Echos.Ingenico cède 1,65% à 14,86 euros. La Financière du Loch, filiale du groupe Bolloré, a annoncé ce matin qu'elle n'exclut pas de poursuivre ses opérations sur les actions du fabricant de terminaux de paiement, mais qu'elle n'envisage pas, pour l'instant, de prendre le contrôle de la société. La Financière du Loch détenait 10,15% du capital d'Ingenico en date du 14 juin.Enfin, Adecco recule de 0,91% à 41,52 euros. Le président exécutif sortant du numéro un mondial du travail temporaire a déclaré devant l'assemblée générale que le groupe avait tiré les leçons de la crise comptable du début de l'année. Il a par ailleurs promis qu'Adecco "continuera à améliorer ses procédures interne". Cette assemblée est la première depuis l'annonce en janvier de problèmes comptables.Johan DeschampsCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.