Correction limitée pour le CAC 40

 |  | 799 mots
L'économie américaine a progressé moins fortement qu'attendu au premier trimestre. Et pourtant, les marchés financiers réagissent assez bien. Il est vrai que la révision en baisse de la croissance, à 3,9% contre 4,4% en première estimation, ne milite pas pour un relèvement plus fort que prévu des taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine la semaine prochaine, mais plutôt pour un quart de point, comme attendu par le consensus. Pour les boursiers, cela n'est donc pas une si mauvaise nouvelle que cela. De plus, l'indice de confiance des consommateurs américains, tel que calculé par l'Université du Michigan, est finalement ressorti à 95,6 en juin, contre 95,2 en première estimation et 95,5 attendu. De quoi faire passer au second plan la baisse surprise de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, au plus bas depuis septembre 2003.Du coup, la Bourse de Paris a réduit ses pertes dans l'après-midi. Le CAC 40 termine en baisse de 0,36% à 3.742,38 points dans un volume d'affaires de 2,37 milliards d'euros. A New York, le Dow Jones monte de 0,14% à 10.458 points et le Nasdaq de 0,66% à 2.028 points. A Londres, le Footsie cède % à 4.494 points et, à Francfort, le Dax gagne 0,16% à 4.013 points.Sur le Nymex, le brut léger américain livrable en août cède 49 cents à 37,48 dollars alors que la production a repris sur les terminaux du sud de l'Irak. Elle devrait atteindre 1,8 million de barils par jour. A Londres, le baril de Brent baisse de 38 cents à 34,93 dollars après que le gouvernement norvégien a mis fin à la grève de huit jours qui menaçait d'interrompre la production. Sur le marché des changes, le dollar se reprend légèrement à 1,2146 pour 1 euro, contre 1,2177 hier soir.Les prises de bénéfices ont logiquement affecté EADS. Le titre recule de 1,66% à 22,56 euros, après une hausse de 9% en quatre séances. UBS a relevé son objectif de cours sur le titre de 20 à 25 euros tout en maintenant sa recommandation à "neutre". Le consortium Air Tanker, qui inclut le groupe d'aéronautique et de défense, a soumis une nouvelle proposition au ministère britannique de la Défense concernant son projet d'avions ravitailleurs de 13 milliards de livres qui risquait d'être annulé. Thales cède 1,01% à 30,52 euros Le groupe a annoncé que le ministère britannique de la Défense avait confirmé un contrat de 100 millions de livres pour le support logistique de sonars pour sous-marins et bâtiments de surface. Ce contrat, initialement attribué en 2003 à Thales Underwater Systems, était resté en suspens en raison de la revue des programmes engagée par le gouvernement britannique.En revanche, en baisse quasiment toute la journée, Alcatel se reprend sur la fin et termine en hausse de 0,08% à 12,55 euros. STMicroelectronics recule de 0,62% à 17,61 euros. Lehman Brothers a placé 7 millions d'actions du fabricant de semi-conducteurs au prix unitaire de 17,43 euros, indique-t-on sur le marché.Air Liquide perd 0,65% à 137,20 euros. UBS a abaissé d'"achat" à "neutre" sa recommandation sur le titre du spécialiste des gaz industriels. Autre changement de recommandation, CAI Cheuvreux a dégradé Veolia de "surperformance" à "sous-performance". Le titre se replie de 1,19% à 23,21 euros. Dégradé par Kepler (de conserver à alléger), Bouygues cède 1,43% à 27,60 euros.AGF cède 0,60% à 49,80 euros. Selon Les Echos, l'allemand Allianz s'est déclaré satisfait des résultats de la restructuration de sa filiale à 58,5%, sans pour autant envisager de renforcer sa participation dans le capital de l'assureur français.Casino baisse de 0,55% à 72,35 euros. Le groupe de distribution a annoncé qu'il allait investir 260 millions d'euros afin d'accroître ses participations dans Franprix et Leader Price Holding. Casino portera ainsi sa part dans le premier de 70% à 95%, et de 70% à 75% dans l'enseigne à bas prix.En tête du SRD, Penauille Polyservices avance de 14,06% à 10,95 euros. Le groupe a annoncé en assemblée générale que le chiffre d'affaires de sa division aéroportuaire avait progressé de 8% sur les cinq premiers mois de l'année, à périmètre et taux de change constants, montrant des signe d'accélération. Le directeur général du groupe, Jean de Courcel, a exclu tout versement de dividende au titre de l'exercice 2004 et reconnu qu'il était "difficile à dire" quant un versement interviendra.Infogrames s'adjuge 7,21% à 2,23 euros alors que sa filiale américaine Atari a annoncé avoir livré 2,5 millions d'exemplaires du jeu DRIV3R dans le monde cette semaine.Boiron bondit de 14,29% à 21,20 euros. Le fabricant de médicaments homéopathiques et son concurrent Dolisos ont annoncé être entrés dans un processus de fusion sous la forme d'une absorption du second par le premier.Enfin, Alstom progresse de 4,82% à 87 centimes d'euro. Selon des sources citées par Reuters, le groupe se verra bien accorder quatre ans, et non deux comme voulu par certains à Bruxelles, pour trouver des partenaires industriels dans le cadre de l'approbation de son plan de sauvetage.Olivier PinaudCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :