Le CAC 40 en hausse, bien aidé par Alcatel

 |   |  725  mots
Une journée dans le vert, sans agitation particulière. Les marchés financiers européens ont repris des couleurs aujourd'hui, bien aidés par la perspective d'un important investissement dans les télécoms de la part de l'américain SBC, et par l'annonce en milieu d'après-midi d'une assez nette hausse des stocks de pétrole aux Etats-Unis provoquant une baisse des prix du baril. Le baril de Brent retombe à 35,12 dollars et le brut à 37,72 dollars. Des éléments suffisants pour assurer une petite hausse et résister à l'effritement des indices américains (-0,3% pour le Dow Jones, -0,05% pour le Nasdaq au moment où Paris fermait ses portes).Au final, le CAC 40 gagne 0,54% à 3.720,14 points. A Londres, le Footsie prend 0,41% à 4.486 points et, à Francfort, le Dax avance de 0,43% à 3.945 points. Sur le marché des changes, le dollar est stable à 1,2095 pour 1 euro. En Europe, la journée a été animée par de nouvelles entrées en Bourse, généralement bien accueillies, dont celles de PostBank à Francfort, Telecinco à Madrid et Terna à Milan.Sur le plan économique, la Banque d'Angleterre a annoncé que les neuf membres de son comité de politique monétaire (MPC) ont voté à l'unanimité le relèvement d'un quart de point des taux d'intérêt lors de leur réunion des 9 et 10 juin. Les minutes de la réunion montrent toutefois que le MPC estime que l'augmentation des cours du pétrole devrait avoir un impact limité sur l'économie britannique. En France, les prix à la consommation ont bien augmenté de 0,4% le mois dernier, donnant un taux d'inflation annuel de 2,6%. Aucun indicateur américain aujourd'hui.Le titre a quasiment passé la journée en tête du CAC 40: Alcatel progresse de 4,63% à 11,98 euros. SBC Communications, le deuxième opérateur américain de téléphonie locale, a annoncé qu'il envisageait d'investir entre 4 et 6 milliards de dollars dans la construction d'un réseau de fibres optiques. Alcatel sera associé au projet, rapporte l'agence Bloomberg qui cite SBC. La part revenant au Français pourrait dépasser 1 milliard de dollars. Par ailleurs, l'équipementier télécoms français et l'américain Motorola ont remporté un contrat de 133 millions d'euros pour l'installation d'un système de radio numérique pour les services d'urgence autrichiens, a annoncé le ministère de l'Intérieur du pays. L'alliance Alcatel-Motorola était en concurrence avec le finlandais Nokia et EADS.Sur le SRD, Alstom bondit de 21,13% à 86 centimes d'euro. Le groupe de transport et d'énergie a annoncé que ses banques ont donné leur accord à une série de nouvelles conditions liées à sa dette. Par ailleurs Harbin Power Equipment, le premier fabricant chinois d'équipement électrique, négocie la vente d'une participation à General Electric, Alstom et Mitsubishi Heavy Industries, rapporte le Financial Times.EADS engrange 2,85% à 22,37 euros alors que Deutsche Bank a relevé sa recommandation sur le titre de "conserver" à "achat" et porté son objectif de cours de 21 à 25 euros à la suite d'une réunion avec les investisseurs en Espagne. Par ailleurs, Turkish Airlines a annoncé qu'il n'avait pas arrêté sa décision concernant ses commandes et qu'il poursuivait ses discussions avec Boeing et Airbus. Autre recommandation, Lehman est passé de "pondération en ligne" à "surpondérer" et a relevé son objectif de cours de 17,20 à 18,50 euros sur Suez. Le titre gagne 0,90% à 16,79 euros.Business Objects poursuit sa progression avec un gain de 1,14% à 17,76 euros. Bull bondit de 10% à 33 centimes d'euro. Son président Gervais Pélissier a déclaré au Figaro économie qu'il envisageait des petites acquisitions en Europe. Ingenico monte de 2,46% à 15,44 euros. Le fondateur du groupe, Jean-Jacques Poutrel, se dit prêt à riposter à la montée au capital de Vincent Bolloré si les intentions de ce dernier ne sont pas amicales.Sanofi-Synthélabo cède 0,38% à 52,35 euros. L'assemblée générale des actionnaires a voté en faveur de l'augmentation de capital destinée à financer le rachat d'Aventis, dont l'offre a été prolongée d'un mois, jusqu'au 30 juillet, en raison de l'examen plus long que prévu du dossier par les autorités américaines de la concurrence. Aventis cède 0,79% à 62,40 euros. Sanofi a par ailleurs confirmé ses prévisions de résultats 2004.Renault prend 0,25% à 61 euros. Nissan, sa filiale à 44%, espère augmenter son dividende de 67% d'ici à l'exercice achevé en mars 2008. Le troisième constructeur automobile japonais avait annoncé en avril une hausse de 12% de son bénéfice d'exploitation 2002-2003.Olivier Pinaud Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :