Prix des puces : une explosion qui s'annonce durable

Une fois passée la fin de l'année, qui correspond à une importante période de ventes d'ordinateurs qui consomment 80% des DRAM (Dynamic Random Access Memory), les puces les plus basiques mais aussi les plus courantes, le premier trimestre est traditionnellement assez calme dans le secteur des puces informatiques. Mais 2004 connaît un phénomène inverse : loin de baisser comme d'habitude, les tarifs des puces connaissent une hausse inégalée en quatre ans (+70%). Selon le courtier DRAMexchange.com, le prix unitaire d'une DDR DRAM de 256 Megabits s'établit aujourd'hui autour de 6,53 dollars contre 3,70 dollars au début de l'année. Les analystes avaient prévu une chute aux alentours de 3,30 dollars...Aujourd'hui, leur discours a changé : "le prix des DRAM devrait rester ferme cette année et l'année prochaine, assure Yu Chang-eyun, analyste de BNP Paribas Peregrine à Séoul. Nous nous attendons à ce que le marché soit soutenu par les remplacements d'ordinateurs dans le secteur des entreprises. Nous estimons l'augmentation de la demande globale de PC à 18% pour cette année." Ce mouvement s'explique avant tout par la direction prise par les principaux acteurs du secteur : consacrer une part plus grande de leur production aux puces plus perfectionnées, principalement les Memory Flash utilisées dans les téléphones portables ou les appareils photos et qui possèdent l'avantage de préserver leurs données en mémoire une fois le courant coupé. Samsung Electronics, le premier producteur mondial de puces, a ainsi réduit la part des DRAM de 80% de sa production totale à 60%, pour faire croître la part des Memory Flash à 35%. La pénurie de DRAM devrait donc se poursuivre.Dans le même temps, les industriels connaissent beaucoup de problèmes pour passer de la production de circuits de puces d'une épaisseur de trait de 0,13 micron à 0,11 micron, voire 0,9 micron. Un mouvement qui permettrait d'augmenter la production de puces. Ce changement, en raison de ses implications technologiques, s'avère plus compliqué que prévu et la production s'en trouve donc limitée.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.