La production industrielle s'est reprise en mai

Après trois mois de baisse, la production industrielle française retrouve quelques couleurs. Pour le mois de mai, elle affiche une hausse de 0,3% par rapport à avril, selon l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (Insee) et en données corrigées des jours ouvrables et des variations saisonnières.D'après l'institut, cette remontée est due à la production des biens d'équipements qui a progressé de 1,7%. La production manufacturière a tout de même augmenté de 0,5% après une hausse de même ampleur en avril.Les biens de consommation, tout comme l'industrie agroalimentaire, ont reculé de 0,3% alors que l'automobile chute de 1,4%. La plus forte chute est enregistrée dans le secteur de l'imprimerie et de l'édition. Sa production glisse de 3,7% au mois de mai par rapport à avril.A l'inverse, les produits textiles progressent de 1,8% en dépit des craintes affichées par les industriels français à propos du déferlement de textiles chinois sur l'Europe. Selon Nicolas Bouzou, analyste chez Xerfi, "l'invasion des produits chinois ne s'est pas encore traduite dans les faits". Les composants électroniques et électriques ont également le vent en poupe, leur production progressant de 1,6% au mois de mai. Le secteur de l'énergie a légèrement progressé de 0,3%.Ces statistiques mettent fin à trois mois de baisse successifs de la production industrielle française. En effet, elle avait reculé de 0,3% en avril et en mars ainsi que de 0,5% en février. Sur les trois dernier mois (mars, avril, mai), la production se tasse de 0,2% par rapport à la même période de l'année précédente. A la vue de ces statistiques, les réactions sont unanimes. "Cette petite hausse ne doit pas masquer la quasi-récession et la croissance molle en France", souligne Marc Touati, économiste chez Natexis Banques Populaires, interrogé par l'AFP. "Dans ces conditions, les destructions d'emplois devraient rester d'actualité dans l'industrie", ajoute-il.Chiffre plus inquiétant, sur les trois derniers mois, la production industrielle française chute de 0,8% par rapport aux trois autres mois précédents (décembre, janvier, février). Ces données sont publiées alors que le ministre de l'Economie Thierry Breton a revu à la baisse, la semaine passée, la prévision du taux de croissance pour l'année 2005. Aujourd'hui, le ministre table sur une croissance de 2% contre une prévision préalable comprise entre 2% et 2,5%. De leur côté, les analystes tablent sur environ 1,5% de croissance pour 2005.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.