Le gouvernement donne la priorité à l'emploi

Le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin a tenu ce matin son séminaire consacré au problème de l'emploi en France. Alors que le taux de chômage dépasse actuellement la barre des 10%, cette réunion était l'occasion pour le gouvernement d'afficher sa détermination face au problème numéro un des Français.Pas de révélation à l'issue de cette réunion. Conçu comme un "point d'étape" destiné à mobiliser les ministres, ce séminaire a surtout permis de préciser le calendrier des initiatives législatives du gouvernement.Lors de cette réunion animée par Jean-Louis Borloo, ministre de l'Emploi, du travail et de la cohésion sociale, le gouvernement a ainsi "finalisé" trois projets de loi, a annoncé Jean-François Copé, porte-parole du gouvernement.Ces projets de loi, qui viendront devant le Parlement d'ici l'été, portent sur les services à la personne, les PME et la participation des salariés. Le premier, présenté par Jean-Louis Borloo, sera discuté à l'Assemblée nationale le 9 juin. Il vise à multiplier les emplois de service auprès des particuliers, dans lesquels le gouvernement voit un gisement d'emplois considérable. Le deuxième, présenté par le ministre du Commerce Christian Jacob, traitera des questions de la transmission des entreprises, du statut du conjoint et de la modernisation des pratiques commerciales, avec un toilettage de la loi Galland. Le troisième, enfin, élaboré par le ministre de l'Economie Thierry Breton, sera consacré à la participation et à l'intéressement des salariés. Le séminaire a également permis au gouvernement de se pencher sur la mise en oeuvre de la loi de cohésion sociale, qui, selon Jean-François Copé, est "absolument majeure dans notre plan de lutte pour l'emploi et contre le chômage". Le calendrier "est tenu au jour près" et les actions "sont maintenant lancées" avec la signature des premiers contrats d'avenir, a affirmé le porte-parole.Autre priorité: l'apprentissage. "Les nouvelles mesures d'incitation fiscales et sociales" dans ce domaine "feront l'objet d'une grande campagne de communication auprès des jeunes et de leur famille comme auprès des employeurs" et "une convention-cadre nationale sera signée dans les prochains jours avec les grandes fédérations d'employeurs", a indiqué Matignon dans un communiqué. Enfin, dans le cadre de la réforme du service public de l'emploi, l'ouverture des premières maisons de l'emploi est prévue en mai. Plus généralement, Jean-François Copé a affirmé qu'il y a "une mobilisation générale" du gouvernement "dans la lutte pour l'emploi afin que les objectifs fixés par le Premier ministre soient atteints, à savoir une réduction significative du nombre de chômeurs". Mais le porte-parole du gouvernement s'est bien gardé de répéter le promesse lancée jadis par Jean-Pierre Raffarin de diminuer le chômage de 10% d'ici la fin de l'année.Une promesse dont Jean-Louis Borloo avait publiquement mis en doute la réalisation, à la fin du mois dernier, s'attirant les foudres de Matignon (voir ci-contre). Pour enrayer les rumeurs insistantes sur les profonds désaccords qui opposeraient le Premier ministre et le ministre de la Cohésion sociale, les deux hommes se sont du coup livrés à des démonstrations d'amitié, Jean-Pierre Raffarin donnant l'accolade à Jean-Louis Borloo dans la cour de Matignon à l'issue de la réunion...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.