Le gouvernement veut renforcer l'attractivité de la France

France, nouvelle terre d'asile pour les entreprises et les chercheurs étrangers: tel est le message que le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a voulu faire passer en présentant ce matin une nouvelle série de mesures destinées à améliorer l'attractivité de la France. Au nombre de trente-cinq, ces mesures ou "initiatives concrètes" ont été adoptées aujourd'hui lors du deuxième séminaire gouvernemental sur l'attractivité, présidé par le chef du gouvernement. Le premier séminaire avait eu lieu en juin 2003."Il s'agit de développer un certain nombre d'initiatives pour attirer en France des créateurs d'emplois, d'entreprises mais aussi des créateurs d'activités économiques, sociales et culturelles. Pour les trois ans qui viennent, nous voulons créer 100.000 emplois à l'initiative de ces créateurs venus de l'extérieur", a déclaré le Premier ministre lors d'un point presse. En 2003, ce sont au total 27.000 emplois qui ont été créés par les investissements étrangers.La première de ces mesures concerne l'assouplissement du régime fiscal des impatriés, c'est à dire les cadres étrangers travaillant en France. Aujourd'hui, les impatriés exerçant temporairement un poste sur le sol français sont exonérés d'impôt sur le revenu pour leur prime d'impatriation. Afin de s'aligner sur les "meilleures pratiques internationales", le gouvernement a décidé que l'imposition de leur rémunération, hors prime, serait proportionnelle au temps de travail en France.De plus, cette exonération de la prime, aujourd'hui réservée aux personnes non domiciliées fiscalement en France depuis dix ans, sera étendue à celles qui le sont depuis cinq ans. La suppression des situations de double imposition des stocks options attribuées avant l'arrivée en France a également été évoquée par le gouvernement au cours de ce séminaire.Enfin, afin de favoriser l'arrivée d'étudiants et de chercheurs étrangers de haut niveau, une douzaine de mesures devraient être prochainement mises en place. Elles prévoient notamment un renforcement des bourses d'études et une simplification des procédures administratives.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.