La croissance britannique au plus bas depuis 1993

 |   |  248  mots
Alors que Tony Blair est mis à mal par les partisans de son ministre des Finances Gordon Brown, les dernières estimations de la croissance britannique vont permettre aux détracteurs du Premier ministre de mettre de l'huile sur le feu.En effet, les derniers indicateurs économiques en Grande-Bretagne sont plus que mauvais pour un pays qui apparaît pour certains comme un modèle à suivre, du fait notamment de son taux de chômage qui reste à un niveau extrêmement bas (lire ci-dessous). Selon l'Office national des statistiques, en effet, le taux de croissance de l'économie britannique, au deuxième trimestre et en glissement annuel, devrait s'établir à 1,5%. Ce taux est le plus bas depuis le premier trimestre 1993 et a été largement revu à la baisse. Jusque-là, l'ONS anticipait un taux de croissance de 1,8%.Par ailleurs, au deuxième trimestre, le taux de croissance par rapport au trimestre précédent a été confirmé à 0,5%. En revanche, les chiffres de la croissance enregistrée sur les trois premiers mois de l'année ont aussi été revus à la baisse, à 0,3% contre 0,4% publiés auparavant.Ainsi, la croissance économique britannique devrait donc ralentir fortement sur l'année pleine. Alors que le taux de croissance du PIB était ressorti à 3,1% en 2004, l'ONS prévoit aujourd'hui que le PIB pourrait croître de moins de 2% cette année.Petite note positive, le déficit des comptes courants du Royaume-Uni s'est fortement réduit à 3,1 milliards de livres au deuxième trimestre 2005 contre 7,3 milliards au premier trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :