Ericsson investit massivement dans la 3G en Chine

 |   |  429  mots
Ericsson, le plus important fabricant de téléphones mobiles, s'apprête à investir 1 milliard de dollars dans la fabrication et la recherche en Chine dans les cinq prochaines années. Cet investissement de taille devrait permettre au groupe de bénéficier des faibles coûts du pays et surtout de répondre à la demande qui devrait exploser dès l'an prochain pour les téléphones de troisième génération.Selon Carl-Henric Svanberg, directeur général, cet investissement devrait permettre au groupe d'augmenter d'un tiers sa part de marché en Chine et de développer des équipements afin de permettre le téléchargement plus rapide de films et de jeux dans le mobile.Selon lui, la Chine devrait dépenser dans les trois prochaines années entre 10 et 12 milliards de dollars afin de développer les réseaux permettant aux téléphones de troisième génération de fonctionner dans le pays.Le marché chinois de la 3G représente une sérieuse opportunité pour les constructeurs, étant donné sa taille. "Toutes les entreprises souhaitent aider la Chine à construire son réseau de 3G", précisait ce matin Frank Shi, analyste financier chez Calyon à Hong-Kong. "La barrière technologique est assez élevée en Chine pour la construction du réseau, il y a donc d'importantes opportunités pour faire de bonnes marges sur cette activité", soulignait-il.Ericsson possède en Chine dix centres de recherche et développement et y emploie 1.100 ingénieurs. Le groupe possède aussi un centre après vente à Guangzhou. De son côté, Nokia a ouvert la semaine dernière une unité de développement de réseau haut débit à Chengdu. Ce centre est la sixième implantation de recherche et développement du groupe en Chine.Ericsson est déjà le plus gros fournisseur de China Mobile, le plus important opérateur télécoms du pays. "Nous sommes proches d'une collaboration avec China Telecom et China Netcom pour la préparation des 3G", a précisé Mats Olsson, responsable d'Ericsson en Chine. "Nous sommes aussi en développement dans les services de réseaux de China Télécoms", souligne-t-il.Bref, la Chine reste un marché de croissance où les fabricants de téléphones veulent s'implanter. En investissant 1 milliard d'euros dans le pays, Ericsson place ses pions pour l'avenir. Avec de solides arguments: lors de la présentation des résultats trimestriels du groupe, Ericsson avait indiqué que les ventes en Asie Pacifique avaient augmenté de 8%, principalement en Chine et en Inde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :