Acquisition à 35 milliards de dollars dans le pétrole américain

 |  | 254 mots
Lecture 1 min.
C'est le retour des grandes manoeuvres dans le secteur pétrolier. Comme le pressentait hier le Wall Street Journal, le troisième groupe pétrolier américain ConocoPhillips a officiellement annoncé aujourd'hui l'acquisition de son concurrent Burlington Resources. Le montant de l'opération est de 35,6 milliards de dollars, dans une transaction par échange d'actions. Au terme de la fusion, les actionnaires actuels de ConocoPhillips détiendront 83% du nouveau groupe.La nouvelle entité fusionnée aura une valeur bousière de 135 milliards de dollars et une dette de 29 milliards, selon les deux groupes.Cette opération colossale fait suite au récent rapprochement qui s'est opéré entre ChevronTexaco et Unocal pour 18 milliards de dollars, en avril dernier (voir ci-contre). Cette dernière acquisition était déjà la plus grosse opération du secteur depuis le rachat de Conoco par Phillips en 2002.L'acquisition de Burlington par Conoco permettra surtout à ce dernier d'accroître de 50% sa production annuelle de gaz, Burlington Resources étant surtout présent dans le gaz naturel. "C'est autant une évolution stratégique qu'une opération créatrice de valeur", se réjouit un analyste américain interrogé par Reuters. Conoco deviendrait ainsi le deuxième producteur de gaz aux Etats-Unis, derrière le Britannique BP.En Bourse, le titre de Burlington, qui a terminé la séance de lundi en hausse de 8,42%, affiche une progression de 4,33% en milieu de journée à Wall Street, mardi. Pour sa part, le titre Conoco affiche une baisse de 4,77% à 58,33 dollars, en milieu de séance à New York.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :