Boeing stoppe la production du 717

 |  | 290 mots
Lecture 1 min.
Boeing resserre sa gamme. Dans un communiqué, le groupe aéronautique américain a annoncé l'arrêt de la production du plus petit appareil de son catalogue, le 717. D'une capacité d'un peu plus de 100 places, cet avion ne répond visiblement plus à la demande. "Malheureusement, le marché aéronautique ne justifie pas que poursuivions la production du 717 au-delà de la livraisons de nos commandes actuelles", explique le constructeur.Cette décision ne sera pas sans effet sur les comptes. L'arrêt, qui sera effectif en 2006, va occasionner une charge de 340 millions de dollars avant impôts (soit 27 cents par action) dans les comptes du quatrième trimestre 2004.Parallèlement une autre charge, de 275 millions (soit 21 cents par action), va également être comptabilisée. Elle concerne des coûts liés à son avion-ravitailleur 767. Le premier contrat qu'avait signé Boeing avec l'armée américaine a été annulé en raison d'irrégularités. Mais l'avionneur entend bien poursuivre ce programme et participer au nouvel appel d'offre qui sera lancé prochainement et qui le mettra en concurrence avec Airbus.Au total ce sont donc 615 millions de dollars (48 cents par action) qui vont peser sur les résultats du dernier trimestre de l'an passé. Boeing n'a pas donné plus d'indications, mais il devrait selon toute logique manquer son objectif de bénéfice annuel par action compris entre 2,40 et 2,60 dollars. En comparant, ses prévisions à ses résultats sur neuf mois, on peut estimer que le groupe espérait un bénéfice net de 270 à 432 millions de dollars pour le seul quatrième trimestre, soit de 323 à 520 millions avant impôts en reprenant le taux d'imposition qui était le sien entre janvier et septembre. Bref, Boeing pourrait être en perte sur les trois derniers mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :