Jürgen Schrempp : un patron controversé

 |  | 248 mots
Lecture 1 min.
A 60 ans, Jürgen Schrempp prendra congé de la présidence de DaimlerChrysler. Après 10 années passées à la tête du géant automobile, et 44 ans au sein de l'entreprise, le patron emblématique et controversé quitte son siège sur un bilan assez mitigé."Le bon moment était arrivé" pour un changement de pilote, a expliqué un porte-parole de DaimlerChrysler au sujet du départ de Jürgen Schrempp, critiqué pour ses choix stratégiques. "Personne ne m'a approché pour me pousser à partir. Nous en discutions depuis longtemps. Je suis fier que nous ayons pu garder le secret", a déclaré pour sa part Jürgen Schrempp lors d'une conférence d'analystes.Le patron du géant mondial de l'automobile avait risqué de perdre sa place l'année denrière, avec l'échec du partenariat avec le Japonais Mitsubishi Motors. En outre, le groupe avait également subi la concurrence acharnée de ses concurrents outre-Atlantique.Il avait toutefois réussi à prolonger de trois ans son mandat. Celui-ci s'achève finalement avant d'arriver à son terme. Jürgen Schrempp quittera son poste le 31 décembre prochain. "Je n'ai pas l'intention de demander un siège d'administrateur", a précisé le président sortant.Quittant son groupe sans gloire, et sur un bilan mitigé, il sera remplacé par l'actuel patron quinquagénaire de Chrysler, Dieter Zetsche, à partir du 1er janvier 2006. Ce dernier passera les commandes de Chrysler à son numéro deux, le Canadien Tom Lasorda, âgé de 51 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :