Macquarie ne relève pas son offre sur la Bourse de Londres

 |  | 264 mots
Lecture 1 min.
Macquarie avait jusqu'au 15 décembre pour se prononcer sur la Bourse de Londres. Ce qu'elle vient finalement de faire. La banque australienne a fait une proposition formelle de reprise au prix de 580 pence par titre LSE (London Stock Exchange), soit un total de 1,48 milliard de livres. Elle avait fait la même proposition de façon informelle quelques jours plus tôt et avait reçu une fin de non-recevoir de la part du LSE.La banque australienne a pourtant assuré avoir rencontré des actionnaires et de gros clients du LSE et, tout en regrettant que sa direction n'ait pas voulu s'engager plus avant dans les discussions, espère toujours obtenir son assentiment. Au vu de la réaction épidermique du LSE, les chances pour Macquarie d'emporter la mise apparaissent bien minces. En effet, après le rejet de son offre, des spéculations avaient alors couru sur le projet de Macquarie de surenchérir. Mais ce matin, la banque a assuré qu'elle n'avait aucune intention d'offrir un centime de plus.Devant les assauts de la banque australienne, le LSE a tout dernièrement renforcé son système de défense. Ainsi son principal actionnaire, le fonds d'investissement Threadneedle Asset Management (groupe American Express), est venu lui apporter son soutien en portant sa participation à 12%, grâce au rachat de presque 300.000 titres au prix de 615,45 pence.Reste maintenant à savoir qui rachètera le LSE. Ce dernier espère qu'outre Euronext, d'autres acquéreurs potentiels comme le New York Stock Exchange se déclareront.A Londres, le titre LSE a clôturé en recul de 0,32% à 620 pence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :