Philips étudie plusieurs solutions pour ses semi-conducteurs

 |  | 303 mots
Lecture 1 min.
Que va devenir l'activité semi-conducteurs de Philips? Son avenir n'est pas encore tracé, mais toujours est-il que le groupe néerlandais a d'ores et déjà décidé de la loger dans une entité indépendante, un projet qui devrait être effectif au deuxième semestre 2006. Il espère ainsi avoir toute latitude "pour faire des choix stratégiques visant à renforcer la performance à long terme" des semi-conducteurs. Pour l'instant, Philips étudie "plusieurs options", mais le PDG Gerard Kleisterlee n'a pas voulu dire quelle solution il privilégiait. "Le plus important est de consolider le groupe", a-t-il lancé."Ce changement va nous permettre d'accroître notre flexibilité pour que notre activité puisse investir et grossir [...] dans le marché compétitif des semi-conducteurs", a confirmé Frans Van Houten, PDG de Philips Semiconducteurs, cité dans le communiqué. Par la suite, le groupe pourrait, selon les hypothèses, soit mettre son activité en Bourse, soit la vendre ou la fusionner.Le résultat opérationnel de la branche est tombé à 90 millions d'euros au troisième trimestre contre 179 millions d'euros un an avant. Les ventes ont progressé de 2% à 1,19 milliard d'euros. En début d'année, Philips avait annoncé des mesures pour renforcer la compétitivité de cette division, avec l'objectif d'atteindre une marge bénéficiaire de 5% dans un marché faible, et de 15% dans un marché porteur.Si Philips mettait cette division en Bourse, il suivrait le chemin emprunté par Siemens quelques années plus tôt. Le groupe allemand s'est séparé de sa division semi-conducteurs, logée dans une entité baptisée Infineon et mise en Bourse en 2000. Siemens en détient encore aujourd'hui 18%. Dans l'hypothèse d'une fusion, les analystes spéculent sur un rapprochement éventuel soit avec Infineon soit avec STMicroelectronics.A Amsterdam, l'action Philips gagne près de 4% en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :