L'e-commerce français reste florissant

 |  | 283 mots
Lecture 1 min.
Depuis plusieurs saisons, le commerce en ligne français a gagné ses lettres de noblesse. Et le millésime 2004 n'a pas dérogé à la règle. L'an passé, il a enregistré une croissance totale tous secteurs confondus de 53%, selon le bilan publié par la Fédération des entreprises de vente à distance (Fevad). Ainsi, "le commerce électronique peut être estimé à 5,5 milliards d'euros, hors B to B", précise la Fevad. Si l'on inclut le commerce inter-entreprises, les ventes sur le Net dépassent les 6 milliards d'euros soit 3% du commerce de détail non alimentaire français. Les fêtes de fin d'année ont été particulièrement florissantes. En novembre-décembre, les ventes ont bondi de 63% sur un an. "Les Français ont dépensé 1 milliard d'euros sur Internet contre 700 millions en 2003", assure le communiqué. Les produits électroniques sont bien sûr restés à l'honneur, plus de la moitié des acheteurs ayant acquis un CD ou un DVD. Parmi les produits vedettes, les livres sont en deuxième position; viennent ensuite les billets d'avion et de train, puis les vêtements. Mais avec la démocratisation de l'e-commerce, les internautes ont également fait la part belle aux jouets, à l'électroménager, aux produits hi-fi et aux produits de beauté.Il faut dire que de plus en plus de femmes se précipitent. Elles ont représenté 48,5% des acheteurs (+3,5 points en un an), tandis que l'e-commerce reste l'apanage des internautes équipés en haut-débit. Autre signe encourageant: le nombre de commandes par acheteur est passé de 3,1 en 2003 à 3,3 en 2004. Le panier moyen est également important puisqu'il atteint 190 euros, un chiffre sensiblement en hausse selon la Fevad qui ne donne pas d'élément comparable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :