General Electric très confiant pour l'avenir

 |  | 361 mots
Lecture 2 min.
Véritable baromètre de l'économie américaine, General Electric (GE) rassure. Le conglomérat considère en effet que l'année 2004 a été "excellente", avec un quatrième trimestre "extraordinaire". "GE est en grande forme", a résumé Jeffrey Immelt, le PDG du groupe. Au cours des trois derniers mois de l'exercice, ce dernier a en effet enregistré une croissance de 18% de son bénéfice net par rapport à l'année précédente. Celui-ci s'est établi à 5,4 milliards de dollars, contre 4,56 milliards de dollars au quatrième trimestre 2003. Le géant américain a également affiché un chiffre d'affaires record au titre du quatrième trimestre, avec une progression de 18% de ses ventes, à 43,7 milliards de dollars, dépassant les attentes des analystes. Le marché tablait sur 42,1 milliards de dollars. Sur l'année, le bénéfice net atteint le montant - lui aussi record - de 16,6 milliards de dollars, en hausse de 6% sur 12 mois, et le chiffre d'affaires apparaît en progression de 14% à 152,4 milliards de dollars.Ces résultats exceptionnels résultent d'une bonne tenue de presque toutes les activités du groupe. Au quatrième trimestre, ainsi que sur l'ensemble de l'exercice, neuf des onze activités de GE ont enregistré une progression à deux chiffres des résultats et une croissance de leurs chiffres d'affaires. Tandis que parmi la myriade de secteurs dans lesquels le groupe est présent (des moteurs d'avions aux médias en passant par l'imagerie médicale et les services financiers), seules les divisions énergie et assurances affichent une baisse de leurs chiffres d'affaires et de leur résultat, au quatrième trimestre comme sur l'ensemble de l'année.Ces deux faux pas ne suffisent pas à entacher l'enthousiasme du groupe. "Nous entrons en 2005 avec un très bon élan", se félicite GE dans un communiqué. Le groupe se dit en outre "très confiant" pour réaliser une croissance de 10 à 15% de ses bénéfices et enregistrer une forte génération de cash-flow. De même, GE se dit en mesure de maintenir ce rythme jusqu'en 2006.En Bourse, le titre a terminé la séance de vendredi sur un repli de 0,68%, à 35,13 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :