T-Mobile taille dans ses effectifs

 |  | 305 mots
Lecture 1 min.
Pour T-Mobile, la croissance ne suffit pas. Encore faut-il être très rentable. Là est la philosophie de la filiale de Deutsche Telekom, qui pour joindre la parole aux actes a annoncé la suppression de 2.200 emplois d'ici fin 2006, selon un communiqué diffusé jeudi. Cette mesure entre dans le cadre d'un plan d'économie d'un milliard d'euros. L'Allemagne sera le premier pays concerné avec 1.200 suppressions de postes, les autres pays touchés étant le Royaume-Uni, la République tchèque, l'Autriche et les Pays-Bas. Mais aucun licenciement sec n'est prévu, a assuré le groupe.A elles seules, ces suppressions de postes permettront d'économiser 150 millions d'euros, soit 10% des coûts de personnel. La moitié de la somme sera réinvestie dans la refonte des activités de T-Mobile qui doit réduire ses dépenses de 10%."L'objectif est clair: de la croissance rentable à des coûts raisonnables plutôt que de la croissance à tout prix", a commenté le patron de T-Mobile, René Obermann, dans le communiqué. "L'industrie de la téléphonie mobile se trouve face à un changement: le point crucial n'est plus dans la croissance pure du nombre de cartes SIM mais dans le développement et l'entretien de relations avec la clientèle plus intensives", a expliqué le patron de l'opérateur. Parmi les mesures qui vont être mises en oeuvre, T-Mobile va réduire le montant des subventions sur les téléphones portables vendus dans le cadre de prise d'abonnements. Le nombre de modèles éligibles à une subvention sera ramené entre 30 et 40 contre 50 aujourd'hui. Autre mesure: l'externalisation de certaines activités, portant sur 600 emplois. Enfin, 500 emplois seront supprimés dans le cadre du transfert des locaux de la direction auprès de la maison mère, Deutsche Telekom.A la Bourse de Francfort, Deutsche Telekom gagnait 0,25% en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :