Volskwagen envisage de se séparer d'Europcar

 |  | 322 mots
Lecture 2 min.
Europcar et Gedas sont sur le point de quitter Volkswagen. Tandis que le constructeur automobile allemand vient de traverser plusieurs exercices difficiles, souffrant de la concurrence notamment aux Etats-Unis, il envisage en effet une introduction en Bourse ou une cession de ses filiales de location de véhicules et de services informatiques."Lors de sa réunion vendredi, le conseil de surveillance de Volkswagen a autorisé le directoire à examiner toutes les options, de l'expansion stratégique à une introduction en Bourse ou une vente" pour les deux entreprises, explique le constructeur dans un communiqué.Europcar, qui emploi 5.000 personnes dans le monde, a réalisé un chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros en 2004. Quant à Gedas, spécialisé dans les services informatiques, il emploie 4.000 salariés et réalise 576 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel.Cette décision de se séparer de ces activités s'inscrit dans le cadre d'un plan de restructuration mis en place par Volkswagen. Le groupe a d'ailleurs adopté une série de mesures afin de permettre à son bénéfice imposable annuel d'atteindre 5,1 milliards d'euros à horizon 2008 (voir ci-contre). Ce plan de restructuration passe par une sévère réduction d'effectifs, qui concerne plusieurs milliers d'emplois en Europe. Le groupe a par ailleurs indiqué qu'il projetait de réaliser des économies de coûts de 10 milliards d'euros au total d'ici à 2008, en particulier dans le domaine des achats et de la production.La cession potentielle de ces deux entités Europcar et Gedas, toutes deux bénéficiaires, ne devrait pas empêcher Volkswagen d'atteindre ses objectifs pour 2005. "Cette décision n'aura aucun effet sur la prévision de bénéfice de 2005 déjà annoncée par le groupe. Le conseil espère toujours une amélioration du résultat opérationnel après éléments exceptionnels et bénéfice avant impôt", ajoute le groupe dans un communiqué.En Bourse, Volkswagen gagne 3,41% à 51,86 euros en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :