Total, grand gagnant de la flambée du pétrole

 |  | 470 mots
Ce n'est pas vraiment une surprise: la flambée des cours du pétrole a largement profité à Total. Le groupe pétrolier français a en effet enregistré au troisième trimestre un bond de 32% de son bénéfice net ajusté, qui s'est établi à 3,13 milliards d'euros. Selon le communiqué publié ce matin par le groupe, les performances du trimestre écoulé s'expliquent notamment par "les importantes perturbations intervenues dans le Golfe du Mexique, qui ont porté les prix du brut et les marges de raffinage à des niveaux très élevés". De fait, si le chiffre d'affaires du groupe a bondi de 19% sur le trimestre, à 38,4 milliards d'euros, le résultat opérationnel a enregistré des progressions beaucoup plus soutenues.L'Amont, qui recouvre l'exploration et la production, a tout particulièrement profité de "l'effet positif de la hausse des prix des hydrocarbures, plus forte pour les liquides que pour le gaz", précise Total. Le résultat opérationnel ajusté de cette activité a donc bondi de 52% sur un an, à 5,2 milliards d'euros. La production de but s'est élevée à 2,43 millions de barils équivalent pétrole par jour, en recul de 2% sur un an.La branche Aval (raffinage et distribution) a elle aussi profité des tensions résultant des ouragans sur le sud des Etats-Unis. Son résultat opérationnel ajusté a gagné 31%, à 981 millions d'euros. Enfin, revers de la médaille, la branche Chimie a, elle, souffert de la flambée des coûts de ses matières premières. Son résultat opérationnel a donc chuté de 48%, à 166 millions d'euros.Au final, le résultat net ajusté (c'est à dire au coût de remplacement, hors éléments non récurrents et hors impact de la fusion Sanofi-Aventis), s'est donc établi à 3,126 milliards d'euros, contre 2,365 milliards un an plus tôt. Un chiffre un peu inférieur aux prévisions du consensus établi par Bloomberg, qui tablait sur 3,19 milliards d'euros.Relativement peu présent dans la production dans le Golfe du Mexique, Total a en fait été largement épargné par les dégâts causés par les cyclones. Et le groupe a, à l'inverse, bénéficié de la hausse des prix du brut qu'ils ont suscitée.Sur neuf mois, la progression du résultat net ajusté de Total est de 38%, à 8,9 milliards d'euros. Selon Thierry Desmarest, PDG du groupe, "sur les neuf premiers mois de 2005, Total affiche la meilleure performance parmi les majors avec une progression de 46% du bénéfice net par action ajusté exprimé en dollars".Fort de ces bonnes performances, le groupe a également annoncé qu'un acompte sur dividende de 3 euros par action sera versé le 24 novembre prochain. Il s'agit là d'un relèvement de 25%, conforme aux attentes des analystes.En Bourse, ces différentes annonces sont assez bien accueillies. A la clôture, le titre progresse de 0,37% à 217,10 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :