M6 résiste dans un marché publicitaire morose

 |  | 315 mots
Lecture 1 min.
La croissance semble modérée pour M6 au premier semestre 2005. Elle semble même ralentir au deuxième trimestre, alors que le groupe affiche un chiffre d'affaires en hausse de 1,8% sur le premier semestre 2005 à 643,6 millions d'euros. Au premier trimestre 2005, M6 avait pourtant enregistré une croissance de son chiffre d'affaires de 4,2%.Ce chiffre s'explique par une croissance de 1,8% de ses recettes publicitaires sur le premier semestre 2005, à 333,4 millions d'euros, alors que sur le premier trimestre ces recettes avaient progressé de 3,2%.En outre, les activités de diversification, chaîne thématique et TPS, et de droits audiovisuels ont progressé de 1,7% à 310,2 millions d'euros. Au premier trimestre 2005 ces activités avaient progressé de 5,3%.Malgré tout, le groupe affiche sa satisfaction. "Dans un contexte de marché difficile, marqué par un ralentissement de la consommation des ménages, la poursuite de la croissance des revenus publicitaires s'est effectuée en dépit d'une base de comparaison défavorable (+8,8% de croissance des recettes publicitaires au premier semestre 2004", précise le groupe dans un communiqué.Le groupe, se félicite en outre d'avoir enregistré une nouvelle hausse de sa part de marché publicitaire qui atteint 23,6% contre 23% un an plus tôt. "Cette performance révèle le renforcement de la part d'audience de la chaîne M6 au premier semestre dans un environnement concurrentiel accru ajoute le groupe."Nous maintenons nos prévisions sur M6 ainsi que notre opinion positive sur le titre en attendant un redécollage du marché publicitaire télévisé en fin d'année, M6 bénéficiant par rapport à TF1 d'une base de comparaison plus aisément battable", commentent pour leur part les analystes de la société de Bourse Fideuram Wargny.Le groupe ne donne pas de perspectives pour la suite de l'exercice. Il publiera ses résultats semestriels le 31 août. En Bourse, le titre prend 1,72% à 23 euros à la clôture, au lendemain de cette publication.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :