Le LSE rejette l'offre de Macquarie

 |  | 332 mots
Lecture 2 min.
La nouvelle devrait marquer le retrait définitif de la banque australienne Macquarie de la course au rachat du London Stock Exchange (LSE). Sans surprise, la Bourse de Londres vient d'annoncer ce matin qu'elle rejetait l'offre de cette dernière, établie à 580 pence par action, soit un total de 1,48 milliard de livres. "La direction du LSE a rejeté tout net cette proposition dérisoire qui sous-évalue fondamentalement l'entreprise et manque de crédibilité stratégique ou commerciale", a indiqué le groupe dans un communiqué. Macquarie s'était dit prêt hier à offrir 580 pence, une proposition supérieure aux 530 pence proposés sans succès en décembre 2004 par Deutsche Börse. Mais depuis, le cours du LSE a sensiblement progressé, terminant la séance de jeudi à 612 pence, après un plus haut historique de 617,50 pence la veille. Pour justifier son offre inférieure au cours actuel, Macquarie a affirmé que c'est le fait d'avoir rendu son intérêt public en août dernier qui a soutenu le titre "substantiellement au dessus" des perspectives de résultat que présente le LSE. Selon la presse, les dirigeants du LSE espéreraient 800 pence par action. La directrice générale du LSE avait en tout cas indiqué qu'elle n'accepterait aucune proposition inférieure à 600 pence par action."La confiance de la direction dans les perspectives de croissance du LSE, plus grand marché d'actions en Europe, est renforcée par les solides résultats semestriels annoncés le 3 novembre 2005", a justifié une nouvelle fois le LSE. Fin novembre, le régulateur britannique des fusions-acquisitions, le Take-Over Panel, avait donné trois semaines à Macquarie, soit jusqu'au 15 décembre, pour formuler son offre sur le LSE ou pour y renoncer. La banque australienne avait précisé mardi que toute offre faite le serait en cash et dans le cadre d'un consortium, bien que le nom des partenaires n'ait pas été dévoilé. Ce vendredi, l'action du LSE a clôturé en hausse de 1,14% à 619 pence à la Bourse de Londres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :