General Electric plus optimiste pour ses prévisions annuelles

 |  | 286 mots
Lecture 1 min.
"GE est dans une forme exceptionnelle": Jeff Immelt, le PDG de General Electric, ne cache pas sa joie. Et pour cause. Le conglomérat américain vient de publier un bénéfice record pour le deuxième trimestre 2005, à 4,6 milliards de dollars, en hausse de 24% par rapport à l'année précédente.Par action, le bénéfice net s'établit à 0,44 dollar, en progression de 22% par rapport au deuxième trimestre 2004. Le groupe a en effet profité d'une bonne tenue de son activité sur la période. Ainsi, son chiffre d'affaires a bondi de 13% à 41,6 milliards de dollars, contre 36,8 milliards de dollars un an plus tôt."L'amélioration de nos fondamentaux et une solide exécution ont donné lieu, dans toutes nos activités, à une croissance à deux chiffres au moins des bénéfices", s'est félicité Jeff Immelt dans un communiqué.Compte tenu de ces évolutions, le groupe estime qu'il atteindra un bénéfice net par action pour l'ensemble de 2005 compris entre 1,80 et 1,83 dollar (entre +12% et +14%), visant ainsi le haut de la fourchette de ses précédentes estimations, qui s'établissaient entre 1,78 et 1,83 dollar par action.A plus court terme, toutefois, le groupe attend un bénéfice net par action de 0,43 à 0,44 dollar au troisième trimestre 2005. Ce qui est inférieur aux estimations des analystes, qui s'élevaient à 0,45 dollar. GE table sur un chiffre d'affaires compris entre 41 et 42 milliards de dollars, en ligne avec les attentes des analystes. Ce qui laisse entendre que la fin d'année devrait être tout à fait exceptionnelle pour le groupe. Reste que les analystes semblent être déçus par les perspectives du groupe. Ils lui infligent une baisse de 1,21% à 35,20 dollars en fin de matinée à Wall Street.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :