Le groupe Partouche mise sur les nouvelles technologies du jeu

 |  | 246 mots
Le groupe Partouche, premier exploitant de casinos en France, mise sur les nouvelles technologies de jeu. Le groupe vient de devenir l'actionnaire minoritaire de Cash TV, une chaîne interactive du bouquet Canal Satellite, qui permet à partir de jeux de hasard (grattages, tirages au sort...) de gagner des montants en numéraire. Et il vient également de prendre une part de la société Quedesjeux.com qui fournit des contenus ludiques aux opérateurs télécoms. En France, les casinos sont pénalisés par l'interdiction de proposer des jeux sur Internet. Patrick Partouche, président du casinotier, explique qu'il "ne veut pas laisser passer le train des développements prometteurs des nouvelles technologies pour le secteur des jeux" alors que les casinos sont condamnés à regarder leurs "concurrents européens, dont certains sont cotés à la Bourse de Londres" s'accaparer le marché des jeux en ligne. Le groupe avait lancé il y a cinq ans un site Internet. Mais sous la pression du Ministère de l'Intérieur, il a dû se résoudre à renoncer à l'exploitation et donner une licence à un opérateur qui utilise la marque Partouche sur Internet mais interdit l'accès du site aux joueurs français. Le groupe Partouche a également annoncé hier, après Bourse, un chiffre d'affaires 2004/2005 stable (+0,8 %), à 456 millions d'euros. Mais le produit brut des jeux (les sommes perdues par les joueurs) a progressé de 2,1%, à 771,3 millions d'euros, soit une croissance supérieure à celles du marché du jeu en 2004/2005.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :