Arcelor dépasse les attentes du marché

 |   |  338  mots
L'année 2004 restera sans doute dans les annales pour Arcelor, qui a enregistré le plus important bénéfice de son histoire, à 2,3 milliards d'euros. Un chiffre impressionnant comparé à l'année précédente, où le bénéfice net du groupe s'était établi à 257 millions d'euros! Le résultat opérationnel a également bondi, passant de 738 millions d'euros en 2003 à 3,2 milliards d'euros en 2004. Le chiffre d'affaires a pour sa part progressé de 16,4%.Ces chiffres record s'expliquent par la "forte hausse des prix moyens de l'acier au cours de la seconde moitié de l'année ainsi que des matières premières depuis le mois d'avril", commente le groupe dans un communiqué. Arcelor a aussi bénéficié des effets de ses programmes de réduction de coûts et des synergies, ainsi que d'une demande mondiale très soutenue. Ces performances ont également permis au groupe de réduire son endettement financier net de 2 milliards d'euros en 2004. Celui-ci atteint désormais 2,5 milliards d'euros contre 4,4 milliards d'euros un an plus tôt. De quoi permettre au groupe de poursuivre ses investissements. "La situation financière du groupe apparaît particulièrement confortable à fin 2004 avec 12,3 milliards d'euros de fonds propres et 2,5 milliards d'euros d'endettement net, soit un gearing limité à 20%. Cela devrait permettre à Arcelor de poursuivre une politique agressive de croissance externe (Turquie, Brésil)", estiment les analystes de Dexia dans un note.Malgré tout, pour 2005, le groupe reste assez prudent, après une année 2004 particulièrement favorable. "L'année 2004 s'est achevée avec une croissance économique mondiale de 4,1%. Cette dynamique entraînée par la croissance de la Chine ainsi que par une forte progression des Etats-Unis a provoqué une hausse importante des prix des matières premières et du pétrole. En 2005, la croissance économique mondiale devrait se stabiliser à un bon niveau, bien que plus modéré", commente Arcelor. Cette relative prudence pourrait notamment expliquer le léger recul du titre à la clôture. En dépit de ces résultats record, l'action cède en effet 0,05%, à 18,68 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :