Le CAC tient le choc des 4.600 points

 |  | 657 mots
Lecture 3 min.
Le CAC 40 se maintient autour des 4.600 points, malgré l'attentisme de Wall Street après la parution de statistiques mitigées. L'indice s'apprête à terminer la semaine à un niveau proche de son plus haut depuis plus de trois ans et demi. Capgemini signe la meilleure performance de l'indice, suivi de STMicroelectronics. On signalera par ailleurs le succès de l'introduction de Rue du Commerce.A la clôture, le CAC 40 gagne 0,46% à 4.600,02 points, après avoir touché un plus haut de près de trois ans et demi à 4.620,85. Le volume d'affaires totalise 4,1 milliard d'euros, dont 3,5 milliards sur les valeurs de l'indice. A New York, le Dow Jones recule de 0,08%, à 10.544 points.Sur le front du pétrole, le baril se négocie à 66,67 dollars à New York. De son côté, l'euro évolue toujours aussi peu, autour de 1,20 dollar. Les dépenses des ménages américains ont diminué de 0,5% en août, affichant ainsi leur recul le plus marqué depuis novembre 2001, après une hausse de 1,2% en juillet. L'indice de confiance des consommateurs américains, tel que calculé par l'Université du Michigan, a été confirmé à 76,9 au mois de septembre, contre 89,1 en août. Enfin, l'indice des directeurs d'achat de Chicago a rebondi à 60,5 en septembre.Accor progresse de 0,77% à 42,02 euros. D'après le Figaro économie, Pierre Danon, actuellement chez Capgemini, vient grossir la liste des candidats pressentis pour remplacer Jean-Marc Espalioux à la tête du groupe hôtelier.STMicroelectronics avance de 3,3% à 14,31 euros, dans le sillage de la progression de 1,55% de l'indice des semi-conducteurs de Philadelphie. Moody's a toutefois abaissé de "stable" à "négative" la perspective de la dette du groupe franco-italien, qui devrait, selon l'agence, avoir du mal à retrouver des marges à deux chiffres. Parmi les autres technologiques, Capgemini avance de 3,7% à 32,59 euros. Morgan Stanley est passé de "performance en ligne" à "surpondérer" sur le titre de la SSII.Carrefour engrange 1,3% à 38,28 euros. Le groupe de distribution a confirmé qu'il allait céder ses quinze hypermarchés en République Tchèque et en Slovaquie au britannique Tesco, qui lui laissera en échange le contrôle de six magasins à Taïwan, plus une soulte et deux projets d'hypermarchés qui ouvriront en 2006.Publicis recule de 0,11% à 26,48 euros. Aucune annonce concernant les discussions engagées avec Aegis n'est prévue dans l'immédiat, annonce Reuters en citant une source proche du dossier. Le Figaro économie écrit au contraire que Maurice Lévy pourrait dévoiler ses intentions dès aujourd'hui. Le Financial Times indiquait hier que, aux termes d'un pacte de "non agression", le groupe français s'était engagé à ne pas acheter d'actions Aegis durant les discussions. De son côté, Havas s'apprécie de 0,48% à 4,22 euros alors que Vincent Bolloré a annoncé avoir porté sa participation de 8,04% à environ 9% dans Aegis. L'homme d'affaires précise que cet investissement est financier et qu'il n'envisage pas de rapprocher le groupe britannique et Havas.Sanofi-Aventis engrange 1,6% à 68,75 euros. Le groupe a annoncé que la cour fédérale du New Jersey avait fixé au 27 octobre la date d'audience concernant sa requête contre des fabricants des laboratoires américains afin de les empêcher de commercialiser des versions génériques de son traitement contre les allergies Allegra.Thales avance désormais de 1,79%, à 38,63 euros. L'Italien Finmeccanica a annoncé qu'il ne souhaitait pas racheter son homologue français, mais la fusion de certaines de leurs filiales pourrait l'intéresser. Par ailleurs, le projet de rapprochement avec DCN devrait être " bouclé " durant l'automne, a déclaré la ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie à La Tribune. Nexity bondit de 10,24% à 42 euros. Le promoteur immobilier a enregistré un bénéfice net de 74,3 millions d'euros au premier semestre, en hausse de 108,7%. Le groupe table sur une croissance de son chiffre d'affaires, hors croissance externe et Eurobarajas, supérieure à 10% en 2005 et à 15% en 2006.Enfin, Rue du Commerce monte de 11,54%, à 17,40 euros à l'occasion de sa première journée de cotation. L'action du site de vente en ligne de électroniques avait ouvert en hausse de 15,38% à 18 euros.Copyright InvestirOlivier Auberge

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :