Nouvelle opération géante dans l'énergie espagnole

 |  | 292 mots
Lecture 1 min.
L'histoire s'accélère dans l'énergie espagnole. Quelques semaines après le lancement de l'OPA de Gas Natural sur le leader espagnol de l'électricité Endesa, c'est au tour du groupe électrique Union Fenosa de faire l'actualité.En effet, la première banque espagnole Santander Central Hispano (SCH) vient de céder sa participation de 22% dans Union Fenosa pour 2,2 milliards d'euros au spécialiste du BTP Actividades de Construccion y Servicios (ACS). SCH avait indiqué vouloir céder sa participation depuis plusieurs mois. Cette cession lui rapporte une confortable plus-value de 1,16 milliard d'euros.Grâce à ce rachat, ACS prend la place de SCH en tant que premier actionnaire de Union Fenosa. ACS, l'un des premiers groupes de BTP en Espagne, est présidé par Florentino Perez, également président du célèbre club de football du Real Madrid. Il réalise 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires.Cette opération intervient alors que le premier gazier espagnol Gas Natural a lancé au début du mois de septembre une offre de rachat de 22,5 milliards d'euros sur le leader de l'électricité Endesa (voir ci-contre). Un mouvement de concentration dans le secteur de l'énergie en Espagne semble donc s'être mis en route. D'autant plus que le gouvernement de José-Luis Zapatero y semble plutôt favorable.Les mouvements pourraient s'étendre à l'Europe entière (voir ci-contre). Au début du mois d'août, le groupe français Suez a lancé une offre de rachat sur les minoritaires de sa filiale belge Electrabel. De son côté, l'allemand E.ON serait intéressé par un rachat de l'écossais Scottish Power.Après une hausse de 3,31% à 26,55 euros, le titre Union Fenosa a été suspendu tout comme ACS qui avait perdu 2,51% à 25,22 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :