Les mémoires flash d'AMD toujours sous pression

 |  | 483 mots
Lecture 2 min.
C'est un résultat en demi-teinte qu'a réservé AMD au marché, hier soir. Le numéro deux mondial des semi-conducteurs a certes affiché un chiffre d'affaires record au titre du quatrième trimestre 2004, à 1,26 milliard de dollars, en hausse de 5% par rapport au trimestre précédent, mais stable par rapport au quatrième trimestre 2003. Mais, malgré l'apparente résistance des ventes (elles avaient fait l'objet d'une révision à la baisse une semaine plus tôt), les chiffres présentés par AMD sont touchés par la forte concurrence qui sévit dans le domaine des mémoires flash. Ces puces, qui sont dédiées notamment à l'industrie de la téléphonie mobile, subissent une forte pression sur les prix. A tel point que le groupe qualifie "d'horrible" le quatrième trimestre 2004 sur ce segment. "Les ventes de mémoires ont été plus faibles qu'attendu en raison d'un environnement de prix très agressif, des ventes sensiblement plus faibles au Japon, et un retard dans la mise au point d'un nouveau produit dans le secteur sans fil", ajoute AMD dans un communiqué. La pression dans les mémoires s'est d'ailleurs traduite par une baisse de 11% du chiffre d'affaires de cette division au quatrième trimestre (par rapport à 2003) à 504 millions de dollars, et un recul de 6% comparé au troisième trimestre 2004.Au final, le chiffre d'affaires trimestriel d'AMD est surtout sauvé par la bonne tenue des ventes dans le domaine des microprocesseurs pour ordinateurs personnels. "La croissance des ventes au quatrième trimestre est largement due à la croissance dans les ventes destinées aux ordinateurs", confirme le groupe. Cette division a même affiché un chiffre d'affaires record au quatrième trimestre, en hausse de 26% d'une année sur l'autre, à 730 millions de dollars. Par rapport au trimestre précédent, elle progresse de 9%.Quoi qu'il en soit, si le quatrième trimestre a été très difficile pour le groupe, se concluant d'ailleurs par une perte nette de 30 millions de dollars, notamment en raison d'une charge de 49 millions liée la restructuration de sa dette, AMD reste dans le vert sur l'ensemble de l'exercice, tandis que la première partie de l'exercice avait été tout à fait exceptionnelle (voir ci-contre). En 2004, il affiche ainsi un bénéfice net de 91 millions de dollars, soit 0,25 dollar par action. De même, le chiffre d'affaires a atteint 5 milliards de dollars, en hausse de 42% sur un an. Ce niveau de ventes record risque toutefois d'être vite oublié, alors qu'AMD s'attend à présent à un début d'année encore difficile.Sur les trois premiers mois de l'exercice en cours, le groupe prévoit en effet un ralentissement, voire une légère baisse, des ventes de microprocesseurs. En outre, il anticipe une baisse des ventes de cartes mémoires sur la période, ainsi qu'une pression sur les prix. Malgré tout, vers 18 heures, l'action progresse de 1,61% à 15,75 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :