Infineon confirme la déprime des semi-conducteurs

 |  | 384 mots
Lecture 2 min.
Après avoir averti la communauté financière que ses résultats du dernier trimestre 2004 seraient en deçà des objectifs, Infineon confirme que l'année 2005 commence mal. Le fabricant allemand de semi-conducteurs s'attend à voir ses ventes continuer à décliner, avec un effet direct sur ses profits."En raison des effets saisonniers, de la pression sur les prix qui s'exerce sur tous nos segments d'activités, et d'un plus grand déclin de la demande dû à un ajustement des stocks, nous prévoyons que notre chiffre d'affaires et nos profits pour le trimestre en cours vont continuer à reculer", explique le groupe dans un communiqué. Infineon prévoit en conséquence de réduire ses dépenses de 200 millions d'euros sur l'ensemble de l'exercice (clos fin septembre), un montant supérieur à celui initialement prévu. Pour le moment, Infineon n'a pas réitéré sa prévision de novembre de publier un bénéfice sur l'année. "La prévision est une vraie déception", a commenté un analyste d'HSBC interrogé par Reuters.Pour le trimestre en cours, Infineon s'attend à ce que sa division Solutions Mobiles, qui fabrique des puces pour portables, souffre particulièrement. Ses ventes devraient décroître plus que d'habitude dans la mesure où le niveau de commandes est d'ores et déjà inférieur à celui de l'an passé. Infineon va d'ailleurs réduire de façon significative les niveaux de production, entraînant une baisse plus forte que prévu de sa marge. Par ailleurs, la division DRAM, qui génère 40% des revenus du groupe, devrait souffrir de la baisse des prix saisonnière pour ensuite de nouveau croître, Infineon se concentrant sur les produits à forte valeur ajoutée. De plus en plus, Infineon délocalise sa production en Asie, afin de bénéficier des mêmes avantages concurrentiels que d'autres acteurs comme Micron ou Hynix. Sur la période octobre-décembre, le bénéfice avant impôts est ressorti à 211 millions d'euros, gonflé par un gain exceptionnel de 118 millions d'euros, mais le chiffre d'affaires a décliné de 9% à 1,82 milliard d'euros. Dernièrement, d'autres fabricants de semi-conducteurs tels que STMicro et AMD avait annoncé de mauvaises nouvelles, témoignant eux aussi du ralentissement du secteur. A Francfort, le titre Infineon recule de 2,51% en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :