La musique légale prend ses marques sur Internet

 |  | 275 mots
Lecture 1 min.
L'industrie du disque ne baisse pas les bras dans son combat contre le piratage d'oeuvres musicales sur Internet. Elle a même enregistré des résultats encourageants en 2004. Ainsi, d'après la Fédération internationale de l'industrie phonographique (Ifpi), quelque 200 millions de morceaux ont été téléchargés de manière légale en 2004 sur Internet. Soit dix fois plus que l'année précédente. "Les sites où les consommateurs peuvent acheter de la musique légalement sont désormais au nombre de 230, contre 50 il y a un an", se réjouit l'Ifpi, qui ajoute que plus d'un million de titres autorisés sont disponibles sur Internet, soit deux fois plus que fin 2003.Le succès grandissant de ce mode de consommation de musique a permis aux maisons de disques d'enregistrer leurs premiers revenus substantiels sur Internet. Ces dernières pourraient même réaliser 25% de leurs revenus par ce biais dans les cinq années à venir, contre 1 à 2% aujourd'hui, selon l'Ifpi. Déjà, le marché légal de la musique sur le Web est estimé à 330 millions de dollars en 2004 et devrait doubler en 2005.Cependant, malgré ces résultats encourageants, la route reste longue pour imposer la musique légale sur Internet. "Le piratage demeure un problème très significatif", reconnaît l'Ifpi, qui rappelle que 7.000 actions en justice ont été intentées contre des personnes ayant téléchargé illégalement, tant en Europe qu'aux Etats-Unis. Il est vrai que, comparé aux téléchargements légaux, le piratage est encore loin devant: on estime le nombre de fichiers musicaux téléchargés illégalement en 2004 à 870 millions (contre 900 millions en 2003).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :