KKR et Permira s'emparent de ProSiebenSat.1 pour 3 milliards d'euros

 |   |  301  mots
Les deux fonds d'investissement vont prendre le contrôle du groupe allemand de télévision ProSiebenSat.1 en rachetant une part de 50,5% du capital aux actionnaires majoritaires, pour environ 3 milliards d'euros. KKR et Permira veulent marier ProSiebensat.1 à SBS Broadcasting, groupe de télévision et de radio européen basé au Luxembourg, qu'ils avaient racheté l'an dernier pour environ 2 milliards d'euros.

C'est la fin d'un feuilleton qui dure depuis plus d'un an. Kohlberg Kravis Roberts (KKR) et Permira mettent la main sur ProSiebenSat.1, au nez et à la barbe du groupe de médias turc Dogan et d'une alliance du fonds Apax et de la banque d'affaires américaine Goldman Sachs.

Lavena Holding, société de participations contrôlée par les deux fonds, va racheter 88% des actions ordinaires (dotées de droits de vote) à 28,71 euros par action, et 13% des actions préférentielles à 22,4 euros par action, soit un montant total de 3 milliards d'euros environ, à un groupe d'investisseurs menés par le milliardaire Haïm Saban. La holding contrôlera au terme de cette transaction 50,5% du capital et 88% des droits de vote. Elle prévoit de lancer dans un deuxième temps une offre sur les actions encore cotées en Bourse.

En début d'année le groupe d'édition berlinois Axel Springer, actionnaire à hauteur de 12% du capital de ProSiebenSat.1, avait échoué à racheter la société devant la résistance des autorités de la concurrence allemande. Contraint de renoncer à ses ambitions, la direction n'a jusqu'à maintenant pas indiqué ce qu'elle comptait faire de ses parts.

KKR et Permira ont confirmé par ailleurs qu'ils veulent marier ProSiebensat.1 à SBS Broadcasting, groupe de télévision et de radio européen basé au Luxembourg, qu'ils avaient racheté l'an dernier pour environ 2 milliards d'euros. Ce mariage créera un concurrent sérieux pour RTL Group, le géant européen de la télévision contrôlé par l'allemand Bertelsmann. Haim Saban avait acquis ProSieben en août 2003, sur les ruines de l'empire des médias de Leo Kirch, pour un prix de 7,50 euros et aura donc pratiquement quadruplé sa mise. Sous sa tutelle, ProSieben a plus que triplé son Ebitda (excédent brut d'exploitation).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :