Airbus anticipe un marché mondial de 2.600 milliards de dollars d'ici 2025

 |   |  442  mots
Sur la période des 20 prochaines années, l'avionneur européen prévoit un marché mondial de 22.700 avions pour un montant de 2.600 milliards de dollars. Selon Airbus, le nombre de très gros porteurs comme l'Airbus A380, devrait atteindre les 1.660 unités.

La croissance des pays émergents et l'essor des compagnies à bas coûts vont faire décoller les ventes au niveau mondial, Airbus en fait le pari. Car s'il subit de plein fouet les conséquences des retards de livraison de son A380, l'avionneur européen qui présentait ce matin ses prévisions pour les 20 prochaines années, reste confiant dans le potentiel du secteur aréonautique. Il table sur un marché mondial de 22.700 avions, passagers et fret confondus, pour un montant approchant les 2.600 milliards de dollars sur la période 2006-2025.

A titre de comparaison, l'avionneur européen prévoyait 5.400 appareils de moins dans ses dernières prévisions à 20 ans en 2004. Cette hausse de la production anticipée par Airbus devra répondre à une croissance de 4,8% par an du trafic passagers mesuré en revenus au kilomètre et à une augmentation de 6% du fret mesuré en tonnes au kilomètre.

Selon les estimations d'Airbus, sur un marché global de 22.700 appareils, 21.900 seront des avions destinés à transporter plus de 100 personnes. Le nombre de très gros porteurs, comme l'Airbus A380, devrait atteindre les 1.660 unités, dont 1.260 pour le transport de passagers, pour un montant total de 503 milliards de dollars.

"Sur les 20 prochaines années, le nombre d'avions transportant des passagers va plus que doubler. Depuis 2000, l'arrivée de nouvelles compagnies ainsi qu'une forte croissance économique, en particulier dans les pays émergents, a engendré une augmentation de presque 30% du nombre de sièges disponibles", a souligné John Leahy, directeur commercial d'Airbus, lors de la conférence de presse. "Cette tendance va se poursuivre, la région Asie-Pacifique devant représenter le tiers du marché mondial d'ici 2025", a-t-il ajouté.

La période sera aussi marquée par une hausse de la demande pour des avions consommant moins de carburant, afin de réduire les coûts des compagnies dont les marges ont souffert cette année des pris élevés du pétrole, et répondre aux problèmes environnementaux. Par ailleurs, Airbus estime que les lignes long-courriers transpacifiques, celles de l'Europe vers l'Asie et les transatlantiques vont augmenter de 60%. La région Asie-Pacifique devrait absorber 56% de la demande des très gros porteurs pour le transport de passagers.

La demande d'avions à double-couloir continuera à augmenter fortement avec 5.300 nouveaux appareils livrés au cours des deux prochaines décennies, pour un total de 1.009 milliards de dollars, avec 3.750 avions de 250 et 300 sièges, un segment qu'Airbus couvre avec les A330 et les A340, en plus du futur A350 XWB. Les monocouloirs de 100 à 220 sièges représenteront 70% du marché. Airbus prévoit un quintuplement du marché des compagnies à bas prix sur la période, de 236 à plus de 1.300 appareils.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :