VNU vend sa presse en Europe et se restructure

 |   |  344  mots
L'éditeur néerlandais va supprimer 4.000 emplois et céder sa division de presse professionnelle en Europe au fonds 3i.

L'annonce de la restructuration de VNU ne s'est pas fait attendre. Cédé en mai au consortium Valcon Acquisition BV qui inclut six fonds dont KKR, Blackstone, Carlyle, Alpinvest Partners, l'éditeur néerlandais, propriétaire de l'institut Nielsen, des magazines Billboard, Adweek, Hollywood Reporter, et organisateur de salons professionnels, mettra en place au 1er janvier un nouveau plan stratégique. Il vise à réduire les coûts de 10% en 2007 pour améliorer la rentabilité et investir dans de nouveaux produits.

Quatre mille emplois sur près de 42.000 dans 100 pays du monde seront supprimés. Une division transversale unique, regroupant l'innovation produits, la recherche et développement et le marketing, sera créée sous la direction de Susan Whiting, vice présidente du groupe. Elle aura pour mission d'identifier les possibilités de nouveaux produits et d'accélérer leur développement et leur commercialisation.

Les investissements seront orientés en priorité vers Nielsen et la mesure individuelle de l'audience des médias sur les appareils personnels (Anytime Anywhere Media Measurement ou A2/M2), ainsi que sur NielsenConnect, un nouveau service crée fin novembre pour rassembler toutes les données sur le consommateur collectées par les filiales de VNU (panel consommateurs, magasins, données de géo-marketing, d'audience...).

Le groupe a également conclu un accord avec le fonds britannique 3i pour céder sa division Business Media Europe (BME). Cette division, qui réalise un chiffre d'affaires d'environ 235 millions d'euros, publie 70 revues professionnelles et de nombreux sites Internet associés dont VNUnet dans le domaine des technologies, du management et de la finance, comme Intermediair, Computing, Management Team...

3i rachètera les activités au Royaume-Uni, en Espagne, en Italie, en Allemagne et en Belgique mais le sort de la filiale française, qui publie PC Direct, SVM, SVM Mac...et VNUnet.fr est encore en discussion. VNU Business Media USA et la filiale d'organisation de salons VNU Exhibitions Europe BV, sont en dehors du périmètre de la cession. VNU a réalisé en 2005 un chiffre d'affaires de 3,5 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :