Le gouvernement promet de relever les ressources des personnes handicapées

Le ministre délégué aux personnes handicapées a annoncé mardi la mise en place dès l'an prochain d'un "complément de ressources" pour les personnes handicapées percevant le minimum invalidité. Neuf associations ont manifesté aujourd'hui pour réclamer "un revenu d'existence" au moins égal à 80% du Smic.

1 mn

Le ministre délégué aux personnes handicapées, Philippe Bas, a annoncé mardi que le gouvernement allait revaloriser le revenu d'une partie des personnes handicapées. Un "complément de ressources", qui doit voir le jour en 2007, portera le revenu des personnes en invalidité à 95% ou plus de 610 euros à 790 euros par mois, soit 80% du Smic. Selon l'estimation du ministère, cette mesure aidera "entre 20.000 et 30.000 personnes".

"Il y avait une grande injustice (...) Depuis le 1er juillet 2005, une personne handicapée en incapacité complète de travailler bénéficiait de ce complément de ressources pour avoir 80% du Smic, mais quelqu'un qui était au minimum invalidité (payé par la Sécurité sociale) n'y avait pas droit", à expliqué Philippe Bas. Cette mesure, d'un coût d'"environ 25 millions d'euros annuels", sera intégrée à la loi de finances rectificative 2007, selon le ministre.

Neufs associations ont manifesté mardi à Paris pour réclamer "un revenu d'existence" pour les personnes handicapées en incapacité de travailler ou à la retraite qui s'élèverait "au moins à 80% du Smic". Elles ont remis à Philippe Bas une pétition commune comportant plus de 100.000 signatures, selon elles. Selon l'Association des paralysés de France (APF), au moins 100.000 personnes handicapées auraient besoin d'un complément de ressources.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.