L'Etat néerlandais sort du capital de TNT

 |   |  265  mots
L'Etat néerlandais cède ses 10,9% détenus dans le groupe de messagerie et logistique TNT, soit 46 millions de titres, valorisés à 1,5 milliard d'euros. Quelque 27,8 millions d'actions sont vendues à Citibank et UBS. Les deux banques étant chargées de les placer sur le marché. Les 18,2 millions d'actions restantes sont rachetées par TNT.

C'est une page qui se tourne pour l'opérateur de messagerie TNT, avec la sortie totale et définitive de l'Etat néerlandais dans son capital. L'Etat était actionnaire à hauteur de 10,9% du groupe de courrier. Il annonce aujourd'hui la cession de cette participation, soit 46 millions d'actions, pour une valeur globale de 1,5 milliard d'euros. 27,8 millions de titres sont rachetés par les établissements financiers Citibank et UBS, qui sont chargés de les placer sur le marché. TNT acquiert pour sa part le solde de la cession de l'Etat, pour un montant de 600 millions d'euros. Ce rachat représente 4,3% du capital de la société.

"Le rachat des titres de TNT s'inscrit dans un programme de rachat d'actions que la société a annoncé le 6 novembre 2006", rappelle TNT dans un communiqué. Le groupe avait à ce moment-là annoncé un plan de rachat de ses propres titres pouvant porter sur un montant maximum d'un milliard d'euros. "Avec cette transaction effectuée aujourd'hui, nous avons réalisé 70% de notre programme", ajoute le groupe.

Cette cession s'inscrit pour sa part dans le cadre d'un long processus engagé par l'Etat néerlandais, depuis la fusion en 1998 de la poste royale néerlandaise (KPN), alors détenu pour 44% par l'Etat, et du transporteur privé australien TNT. Ce rapprochement avait alors donné lieu à deux entités distinctes: KPN dédiée aux télécommunications, et TPG (TNT Post Groep), regroupant toutes activités postales. Cette dernière a été ensuite introduite en Bourse en 1998. L'Etat avait ensuite réduit progressivement son désengagement au sein de TNT, pour solder aujourd'hui sa participation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :