La Bourse de Tokyo en hausse de 0,22% grâce à la faiblesse du yen

 |   |  188  mots
L'indice Nikkei gagne ce matin 36,79 points à 17.047,83, au plus haut depuis le 9 mai. Les valeurs liées à la sidérurgie ont été recherchées, notamment Nippon Steel a annoncé avoir augmenté sa participation dans le groupe brésilien Usiminas.

La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,22% jeudi, le yen faible dopant ainsi l'excédent commercial nippon. Les titres liés au secteur de la sidérurgie ont été recherchés dans l'espoir de nouvelles opérations de consolidation du secteur.

L'indice Nikkei a gagné 36,79 points à 17.047,83, sa meilleure clôture depuis le 9 mai, et le Topix, plus large, 4,29 points, soit 0,26%, à 1.671,30.

L'excédent commercial du Japon a augmenté de 54,1% en novembre sur un an à 915,9 milliards de yen (5,9 milliards d'euros), dépassant toutes les prévisions grâce au recul des prix du pétrole et à de robustes exportations automobiles. Les économistes tablaient en moyenne sur une hausse de seulement 0,8%, selon un sondage réalisé par le quotidien Nikkei auprès de 23 instituts de recherche. La fourchette de prévisions allait d'une chute de 43,8% à une hausse de 47,5%.

Sur le marché des actions, les valeurs sidérurgiques ont été activement recherchées: Sumitomo Metal Industries a pris 4,89% à 493 yen suite à une étude favorable de Merrill Lynch. Parallèlement, selon un article de presse, Nippon Steel, qui gagne 0,5% en clôture à 601 yen, pourrait augmenter sa participation dans le brésilien Usiminas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :